Musique connectée
Magazine
Mercredi 14 avril 2021
1 min

900 kilomètres de course à pied pour défendre le spectacle vivant, le défi du violoncelliste Gauthier Herrmann

Quand un musicien sportif décide de se lancer un défi un peu fou pour porter haut et fort les valeurs du spectacle vivant, cela donne une course à pied de 900 kilomètres, de l’Essonne à Aix-en-Provence, en treize jours.

900 kilomètres de course à pied pour défendre le spectacle vivant, le défi du violoncelliste Gauthier Herrmann
900 kilomètres de course à pied pour défendre le spectacle vivant : le défi du violoncelliste Gauthier Herrmann, © Thomas Baltes

Il y a comme un besoin d’itinérance, chez les musiciens, tenus éloignés des routes et des salles de concerts depuis plusieurs mois. En mars dernier, le violoniste Marc Vieillefon partait dans un tour de France à pieds, son instrument sur le dos. Ce mois-ci, c’est au tour d’un violoncelliste, Gauthier Herrmann, qui se lance, dimanche 18 avril, dans une course de longue haleine : 900 kilomètres en petites foulées, de Montgeron, dans l’Essonne, jusqu’à Aix-en-Provence. L’arrivée est prévue le 30 avril, soit treize jours de course. Et 900 kilomètres en treize jours, cela signifie entre 50 et 78 kilomètres par jour : un sacré rythme !

Courir pour la culture

Gauthier ne court bien sûr pas avec son violoncelle sur le dos : ce musicien sportif, habitué des ultratrails, laissera son instrument à la maison, mais la musique sera bien présente durant tout le parcours, car s’il se lance dans cette aventure qu’il a baptisé « Je cours pour la culture », c’est pour porter haut et fort les valeurs du spectacle vivant et défendre le retour des concerts avec du public. Le violoncelliste est à la tête d’une petite société de production de concerts de musique de chambre, Artie’s Group, qui donne habituellement des concerts un peu partout dans le monde. Face à la perte de 95% de son activité, il a décidé d’agir et, surtout, de courir.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Des dons reversés à des ensembles et compagnies

Il a créé un site internet, jecourspourlaculture.com, sur lequel tout le monde peut suivre l’aventure avec la possibilité de faire un don, don qui servira, un peu comme du financement participatif, à financer cinq projets artistiques montés par des ensembles et des compagnies qui essaient, depuis des mois, de continuer à travailler : une compagnie de théâtre, une compagnie lyrique, un ensemble de musique de chambre et des artistes visuels : les projets sont à découvrir sur le site de Gauthier Herrmann.

Elan d’enthousiasme

Le grand départ, c’est donc dimanche matin, à dix heures, mais le violoncelliste ne partira pas seul : quatre amis, dont un violoniste, courront avec lui, et une équipe de production d’une quinzaine de personnes l’accompagne pour filmer l’aventure. Les municipalités des villes que traverseront Gauthier et son équipe sont enthousiastes et ont déjà prévu hébergements et paniers repas, sans compter les habitants qui sont déjà nombreux à offrir le gîte et le couvert au musicien…

L'équipe de l'émission :