Musique connectée
Magazine
Mercredi 10 mars 2021
1 min

Trois minutes de tango en apnée à dix mètres de profondeur

Trois, deux, un, on retient sa respiration avec l’histoire d’une danseuse espagnole et d’un réalisateur français qui ont filmé trois minutes de tango en apnée, à dix mètres de profondeur.

Trois minutes de tango en apnée à dix mètres de profondeur
Ariadna Hafez danse sous l’eau à dix mètres de profondeur, © Bastien Soleil

La danseuse espagnole Ariadna Hafez a réalisé une véritable prouesse : danser sous l’eau, les pointes des pieds qui effleurent le fond, à dix mètres de profondeur, en retenant sa respiration pendant plusieurs minutes… La performance a eu lieu près de Venise, pas en pleine mer Adriatique mais dans la fosse d’une piscine italienne. Impossible, en effet, de réaliser une telle performance en mer à cause de la turbidité de l’eau, des vagues qui rendent impossibles la précision des mouvements, sans oublier les risques d’hypothermie.

Cette chorégraphie subaquatique a été filmée par les caméras de Bastien Soleil et a été vue plus d’un million de fois sur les réseaux sociaux : maillot noir et chemise blanche qui ondoient dans l’eau, Ariadna Hafez danse autour d’une chaise lestée, en chaussures de tango à talons-aiguille : ses mouvements sont lents, souples, étirés… et incroyablement maîtrisés ! Le tout sur une musique de tango - la chorégraphie s’appelle « Tang’O » : accordéon et violon, mais sauce légèrement électro…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le tournage a eu lieu en octobre, de nuit, mais il a fallu, en amont, des heures de répétitions : 600 plongés préparatoires en tout, un vrai entraînement sportif qui a été supervisé par un coach de choix : Guillaume Néry, ancien champion du monde d’apnée qui a, à son palmarès, une plongée record à 126 mètres de profondeur… Vertigineux ! La danse n’a pas été tournée d’une traite mais par tranches de quelques secondes et la danseuse descendait grâce à des poids. Le montage a duré quatre mois mais tout ce travail en valait la peine : un buzz sur les réseaux sociaux et de nombreuses louanges dans le monde de la danse qui salue une œuvre d’art unique en son genre.

C’est un projet à vocation artistique, mais qui permet aussi de découvrir le monde mystérieux de l’apnée : Bastien Soleil, le réalisateur, collabore avec Bluenery, la marque de vêtements d’apnée écoresponsables de Guillaume Néry, qui est sur le point de lancer son école de découverte et d’apprentissage de l’apnée, la Bluenery Academy, sur la côte d’Azur… Car l’apnée compte de plus en plus d’adeptes qui recherchent non pas la frayeur et les sensations fortes, mais l’apaisement et la maîtrise des émotions qu’elle procure… De quoi susciter, peut-être, de prochaines vocations de tournage subaquatique !

L'équipe de l'émission :