Musique connectée
Magazine
Mercredi 9 juin 2021
1 min

Du violoncelle au violon : Johnny Gandelsman fait danser les six suites de Bach

Avec un sens aiguisé de la danse et un nouveau violon à cinq cordes, le violoniste new-yorkais Johnny Gandelsman transforme l’un des monuments de la musique : les six suites pour violoncelle de Bach !

Du violoncelle au violon : Johnny Gandelsman fait danser les six suites de Bach
Le violoniste new-yorkais Johnny Gandelsman transforme l’un des monuments de la musique : les six suites pour violoncelle de Bach

Les suites pour violon ne lui suffisaient plus, alors il se frotte avec délices au corpus pour violoncelle de Bach, qu’il a enregistré juste avant le premier confinement et joué sur une péniche amarrée à Brooklyn, au mois de mars dernier. Cet aventurier du violon s’appelle Johnny Gandelsman, il né à Moscou, il vit à New-York et il a transcrit les  fameuses six suites pour violoncelle pour son instrument. Une version sans peur et sans reproches…  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le violon, instrument de la danse 

Six suites pour violoncelle métamorphosées, les graves capiteux du violoncelle en moins, mais l’élan du violon en plus : le violon, instrument roi des maîtres à danser à l’époque de Bach. Six suites que la transcription permet littéralement de redécouvrir… Johnny Gandelsman n'est pas le seul et unique violoniste à avoir tenté l’aventure : au 19e siècle, on trouve trois éditions de transcriptions pour violon. Mais sa démarche à lui est singulière et diablement vivifiante car il inscrit ces suites, qu’il joue d’un souffle, sans s’arrêter, dans un esprit de danse folklorique tout à fait réjouissant. Il faut dire que le musicien, membre du Silkroad ensemble de Yo-Yo Ma, est un fou de musiques folkloriques, irlandaises notamment. Une passion qui alimente ses interprétations… 

Un instrument à cinq cordes 

Pour jouer des suites pour violoncelle au violon, il a fallu faire des aménagements : les cinq premières suites sont toutes transposées d'une octave et d'une quinte, ce qui leur confère un éclat, un brillant très éloigné de la sonorité familière du violoncelle. Pour la Sixième Suite, notre violoniste reste dans la tonalité originale de ré majeur, mais  joue un violon à cinq cordes, violon fabriqué par un célèbre luthier chinois. Les tempi choisis sont vifs, guillerets, virevoltants… De quoi donner envie, furieusement, d’entrer dans la ronde !

L'équipe de l'émission :