Musique connectée
Magazine
Mercredi 2 juin 2021
1 min

A la Sorbonne, une troupe d’étudiants fait revivre le théâtre comme à l’époque de Molière

Et si on remontait le temps ? C’est possible, ou presque, grâce au travail discret, mais passionné de l’atelier Théâtre-Molière-Sorbonne : une troupe d’étudiants comédiens et musiciens qui restituent le théâtre tel qu’il était déclamé et représenté à l’époque de Molière.

A la Sorbonne, une troupe d’étudiants fait revivre le théâtre comme à l’époque de Molière
A la Sorbonne, l'Atelier Théâtre-Molière-Sorbonne fait revivre le théâtre du XVIIè siècle, avec sa "bande de violons"

Les spectateurs sont debout dans le parterre, ils se déplacent, bavardent, rient, et s’interpellent, aussi bien pendant les entractes que lorsque les comédiens sont en scène ! Car il ne fait pas noir, en effet le noir au théâtre n’arrive qu’au XIXè siècle : les chandelles sont toutes allumées et les spectateurs les plus fortunés prennent place, soit dans les galeries à l’étage, ou alors, comble du luxe, sur l’une des chaises qui sont installées sur la scène, au plus près des comédiens.

Des musiciens sur les planches

Bienvenue dans un théâtre parisien dans les années 1660, en plein triomphe de Molière, qui est alors le chef de la Troupe du roi… La séance de théâtre n’a pas grand-chose à voir, c’est peu de le dire, avec l’expérience que l’on peut faire aujourd’hui et, surtout, à cette époque, la musique est omniprésente sur les planches… Depuis 2017, une troupe d’étudiants, discrète, mais en ébullition, travaille à jouer les pièces de Molière et de ses contemporains selon les techniques théâtrales en vigueur à l’époque et en reconstituant l’esprit authentique des représentations. 

Une bande de violons

Cette jeune troupe, qui s’appelle l’atelier Théâtre-Molière-Sorbonne, a été fondée par Georges Forestier, professeur de littérature, grand spécialiste de Molière, et chaque semaine, les comédiens se frottent à l’art de la déclamation, car au XVIIè siècle, un comédien déclame, il ne joue pas, comme nos acteurs studio, et les musiciens, constitués en une petite bande de violons, travaillent le répertoire qu’on entendait au théâtre pendant les intermèdes musicaux des comédies-ballets ou des pièces à grand spectacle, ou alors pendant les entractes… La bande de violons chère à Lully était l’effectif roi au théâtre et chaque troupe avait la sienne ! Les musiciens jouent un petit panaché de tout ce qu’un violoniste pouvait jouer au temps de Molière et Lully : des musiques de bal, de ballet et des danses anonymes, plus populaires.

Un Malade imaginaire pour fêter Molière

En 2022, nous fêterons le 400è anniversaire de Molière et l’atelier Théâtre-Molière-Sorbonne est dans les starting blocks : les étudiants et leurs encadrants préparent, avec le CRR de Paris et les musiciens du Pôle supérieur Paris Boulogne-Billancourt un Malade imaginaire en costume d’époque, avec la musique originale de Marc-Antoine Charpentier, trop peu connue. La création est prévue pour janvier et les répétitions en devraient pas tarder à commencer.

L'équipe de l'émission :