Musique connectée
Magazine
Mardi 29 septembre 2020
1 min

A New-York et à Londres, l’appel à l’aide des musiciens d’orchestre

Les musiciens d'orchestre poussent un cri de détresse dans le monde anglo-saxon. Les conséquences de la crise sanitaire obligent certains artistes à se reconvertir professionnellement, indépendamment de leur volonté.

A New-York et à Londres, l’appel à l’aide des musiciens d’orchestre
Musique Connectée 29 septembre 2020, © Getty / tuchkovo

Tandis qu’à Milan, Vienne, ou Paris et dans la plupart des régions françaises, les maisons d’opéra reprennent prudemment leurs activités, à New York, c’est la sidération, l’abattement. La semaine dernière, dans un communiqué, le Metropolitan Opera de New York annonçait l’annulation de toute sa saison 2020-2021, ce qui signifie qu'il n'y aura aucunspectacle avant septembre prochain.

Depuis, les musiciens, privés de salaire depuis mars, se sont exprimés. Ils ont, à leur tour, publié un communiqué dans lequel ils manifestent leur profond désarroi, ils se disent « dévastés » et n'hésitent pas à remettre en cause les choix de l’institution. Ils ne perçoivent aucun salaire, chose dont les artistes intermittents sont chez nous protégés. Les représentants de l’Orchestre du Met s’étonnent notamment qu'aucune alternative à une fermeture pendant plus d'un an n'ait été envisagée.

A Londres, l’Opéra de Covent Garden n’a pour l’heure fait aucune annonce, mais les musiciens britanniques sont, comme leurs confrères new-yorkais, plus qu’inquiets.
Une toute nouvelle étude, réalisée par le grand syndicat des musiciens, The Musicians’ Union, révèle qu'un tiers des musiciens professionnels envisagent purement et simplement d'abandonner le secteur musical, en d'autre terme se reconvertir, troquer son instrument et changer de métier.

Le gouvernement britannique avait débloqué quelques aides exceptionnelles, notamment un fonds de soutien au revenu des travailleurs indépendants, mais tous n’en ont pas bénéficié, ceci n'étant pas une solution à long terme. Quasiment la moitié des musiciens professionnels indépendants a déjà dû chercher un autre travail pour boucler les fins de mois. L’Union des musiciens, qui œuvre pour protéger les droits d’environ 32 000 musiciens au Royaume-Uni, lance un appel urgentissime au gouvernement pour qu’il fasse davantage.

La crise sanitaire révèle ainsi la vérité crue c’est-à-dire la grande précarité du modèle culturel et musical anglo-saxon, dont la principale source de financement vient du mécénat. Il s’agit maintenant de choix politiques pour préserver, ni plus ni moins, l’avenir de la culture et de l’industrie de la musique au Royaume-Uni. 

https://www.musiciansunion.org.uk/

L'équipe de l'émission :