Musique connectée
Magazine
Mardi 23 février 2021
1 min

Le Bayerische Staatsoper reproduit les bruits de la salle de concert chez vous

Quintes de toux, froissement de papier de bonbons, fauteuil qui grince… Autant de petits bruits qui font la petite musique d’ambiance des salles de concert et qui manquent désormais aux mélomanes. Le Bayerische Staatsoper propose de les recréer, sur sa plateforme de streaming.

Le Bayerische Staatsoper reproduit les bruits de la salle de concert chez vous
En Allemagne, le Bayerische Staastoper de Munich a décidé d’inclure, sur son site de streaming, une petite option sympathique, une « soundmachine » pour reproduire les bruits de concert, © Getty

Le concert, le spectacle vivant qui plus est, c’est la musique, mais c’est aussi toute l’ambiance qui va avec : l’accord de l’orchestre, les conversations chuchotées ou non avant le l’entrée du ou de la cheffe, la sonnerie du téléphone qu’on a oublié d’éteindre, les applaudissements et les sifflements, les « encore » frappés avec les mains pour réclamer un bis, puis deux, puis trois. C’est là toute l’ambiance de la salle, qu’elle soit horripilante ou enthousiasmante, ambiance qu’on ne retrouve pas dans les innombrables captations de concerts proposées au public depuis près d’un an.

Sauf que si ! L’ambiance du concert comme dans la salle, mais à la maison, c’est désormais possible. Aux grands maux, les grands moyens : en Allemagne, le Bayerische Staastoper de Munich a décidé d’inclure, sur son site de streaming, une petite option sympathique, une « soundmachine », une boîte à sons qui permet, pendant qu’on regarde le concert sur son écran, de se concocter une ambiance de salle sur-mesure, en quelques clics : libre à l’internaute de choisir l’option « quinte de toux », l’option du « CHUT » qui réprimande sèchement les chuchotements, l’option froissement de papier de bonbon, l’option « portes qui claquent », l’option tonnerre d’applaudissements ou au contraire « huées » vigoureuses…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un clin d’œil de l’institution allemande pour tenter de rendre moins douloureuse l’absence des concerts en salle. Mais il faut bien le dire : la sonnerie de téléphone est bien plus appréciée quand elle arrive par surprise en plein mouvement lent de votre concerto pour piano favori, que quand vous l’avez programmée pendant votre concert en streaming. La petite innovation du Bayerische Staatsoper devrait faire des émules et la plupart des sites de streaming des grandes salles de spectacles proposeront sans doute bientôt ce type d’option. Saluons en tout cas l’effort de toutes ces plateformes pour permettre aux mélomanes une expérience du concert à distance, mais la plus agréable possible.

Reste que la communion et l’extase collective ressentie après un beau, un grand moment de musique appartient à la salle et pas au monde numérique.

L'équipe de l'émission :