Musique connectée
Magazine
Mardi 19 mars 2019
1 min

Intelligence artificielle et émotions musicales

Les algorithmes d’intelligence artificielle sont désormais capables de composer des bandes-originales de film ou de jeu vidéo, des symphonies et des concertos, mais qu’en est-il de l’émotion musicale ? C’est la question que s'est posée ce matin Suzanne Gervais...

Intelligence artificielle et émotions musicales
Joris Mathieu met en scène une IA, des imprimantes 3D et un robot, © Nicolas Boudier

Émotion

L’émotion c’est le talon d’Achille des algorithmes d’intelligence artificielle ! 

Les scientifiques distinguent deux types d’intelligence artificielle :

  • l’intelligence artificielle faible, c’est celle qui est disponible aujourd’hui, celle d’un automate qui ne sait prendre de décision qu’en piochant dans ce qu’il lui a auparavant été inculqué
  • l’intelligence artificielle forte : celle, peut-être, de demain, une intelligence semblable à celle d’un humain qui décide avec sa conscience et son émotion.
    Nous n’y sommes pas encore, mais certains progrès ont été fait, notamment dans le domaine des émotions par excellence : la musique.

La plateforme de streaming française Deezer

La plateforme de streaming française Deezer a par exemple développé une intelligence artificielle capable de détecter l’humeur qui se rapporte à une chanson. 

Prenez l’oreille humaine : elle n’a aucun mal à distinguer les chansons dîtes « tristes » !

Indicateurs de l’éthos d’un morceau

Les paroles sont souvent un bon indicateur de l’éthos d’une chanson, mais pas seulement, il y a aussi le rythme du morceau, entre autres. 

Pour les machines, identifier les émotions véhiculées par un morceau de musique est nettement plus difficile, et ce malgré toute leur puissance de calcul. 

Qu’à cela ne tienne : pour que l’ordinateur puisse distinguer une ballade enjouée d’une complainte dépressive, les chercheurs ont fait appel à un « réseau neuronal artificiel », qu’ils ont nourri de plusieurs milliers de morceaux de musique

Les chercheurs de Deezer ont utilisé le Million Song Dataset, qui est une immense base de métadonnées rassemblant plus d’un million de chansons contemporaines, pour apprendre à l’intelligence artificielle à déterminer l’humeur d’une chanson.

Résultat

A l’issue de ces tests, les chercheurs estiment que l’intelligence artificielle est effectivement capable, avec une faible marge d’erreur, de détecter si une chanson est calme ou énergique, positive ou négative.

Dans tout ça on voit bien l’intérêt de Deezer : dans un futur proche, les services de streaming musical pourraient être en mesure de détecter notre humeur, et de nous proposer automatiquement des chansons en osmose avec notre état d’esprit, des playlists plus proches de nos émotions du moment, en un mot : plus humaines.

A ceci près que dans la réalité la nuance est reine et que nos états d’âme sont rarement binaires : on peut vouloir écouter une chanson mélancolique quand on va très bien et une chanson joyeuse lorsque l'on broie du noir.

L'équipe de l'émission :