Musique connectée
Magazine
Mardi 16 avril 2019
1 min

Des applis pour traquer le silence

Un tour d'horizon des applications consacrées au silence.

Des applis pour traquer le silence
Un tour d'horizon des applications consacrées au silence. , © Eclipse image

Certains vous diront que c’est le silence qui nous apprend à aimer la musique et que si la belle musique nous rend heureux, les bruits, eux, peuvent nous pourrir la vie et nous avons même besoin de plages de silence pour être en bonne santé. Mais, hélas, les nuisances sonores gagnent du terrain dans nos vies. Certains bioacousticiens enregistrent en effet les rares espaces encore silencieux sur terre. Et figurez-vous qu’on compte aujourd’hui une cinquantaine seulement de zones terrestres sans la moindre antropophonie (l’antrophonie ce sont les sons qui sont liés à l’activité humaine). Le constat est sans appel : horreur, le silence est en voie de disparition.

Je me suis donc posé la question suivante : il y a de plus en plus d’applications de recherche musicale, mais qu’en est-il du silence ? Si vous recherchez le calme, voire le désert sonore, vous avez certes l’option casques anti-bruit, mais, si vous êtes plus connecté, il existe des applis pour smartphones qui permettent d’identifier les bruits et, surtout, l’absence de bruits. 

La première que j’ai testée s’appelle Noisetube, et elle fête ses dix ans. Noisetube (vous aurez peut-être compris le clin d’œil à Youtube) a été développée dans le laboratoire parisien de Sony, le géant japonais du Hifi.  L’appli est gratuite et affiche une carte des bruits, que vous êtes invité à compléter. Vous y trouvez les lieux les plus calmes proche de chez vous, grâce à la géolocalisation. L’application transforme également le téléphone portable en capteur pour récupérer des données sur la pollution sonore et affiner ses résultats.

Ma deuxième appli s’appelle Noisecapture et permet là encore de cartographier le bruit de manière participative. Cet outil, gratuit lui aussi, a été développé avec des chercheurs du CNRS et chacun est libre de participer en téléchargeant l’application et en activant l’enregistrement quand bon lui semble. Vous êtes en promenade dans la forêt ou coincé dans le périph ? Hop, vous dégainez et vous enregistrez le niveau sonore des bruits qui vous entourent. Et en faisant ça, bientôt, les petits coins de paradis, les endroits les plus calmes seront identifiés sur la carte. Alors forcément, plus il y aura de participants, plus les cartes seront précises.

Les technologies peuvent nous donner un coup de pouce dans notre recherche du silence. Après, si on veut aller plus loin et se couper d’absolument tous les bruits, il y a toujours la solution radicale de s’enfermer dans une chambre anéchoïque, c’est-à-dire où l’on entend aucun bruit extérieur tant elle est isolée, comme celle installée à l’Ircam, en plein cœur de Paris !

L'équipe de l'émission :