Musique connectée
Magazine
Mardi 13 octobre 2020
2 min

À Crémone, les luthiers s’exposent en vidéo

Les luthiers crémonois réalisent un petit film original pour présenter au public leur travail et quelques-uns des secrets de fabrication de leurs instruments. Une vitrine discrète, mais qui a son importance pour des luthiers inquiets, privés de leurs lieux d’exposition habituels...

À Crémone, les luthiers s’exposent en vidéo
Luthier de Crémone

Direction Crémone, petite ville du Nord de l’Italie dont le nom est familier à ceux qui aiment les cordes. La cité lombarde est devenue le fief, le laboratoire mondial des luthiers et luthières, fleuron d’un artisanat de renommée mondiale qui lutte face à la concurrence chinoise et coréenne et, depuis plusieurs mois, face à la crise sanitaire, l’Italie ayant été le pays en Europe le plus durement touché par le Covid-19.

A Crémone, on compte 160 ateliers de lutherie pour 70 000 habitants. Ajoutez à cela l’Ecole internationale de lutherie et le célèbre Musée du Violon : voilà une ville où, depuis quatre siècles, les cordes sont reines ! Mais comme dans l’ensemble du secteur musical, le coronavirus a porté un coup sévère à cette industrie de niche…

Les fabricants crémonois ne se laissent pas abattre, du moins c’est l’image qu’ils veulent donner, et ils sont une dizaine à avoir réalisé un petit film original pour présenter au public leur travail et quelques-uns des secrets de fabrication de leurs instruments. On a aussi droit, en prime, à quelques scènes en costumes d’époque, où l’on suit le maître Antonio Stradivari dans une déambulation au fil des rues pavées de la Crémone moderne, admirant le travail de ses successeurs du 21e siècle : Elena Bardella, Luca Bastiani, Roberto Cavagnoli, Marcelo Cavanna, Barbara Piccinotti…

La vidéo a été réalisée par l’association crémonoise « Contemporary Violins and Bows », violons et archets contemporains, et elle est complétée, sur sa page Facebook, par une belle série de photographies.

L’objectif, c’est, sinon de conjurer le sort et la conjoncture défavorable, du moins de montrer le dynamisme des luthiers italiens, qui n’hésitent pas à s’associer dans un contexte orageux. Une vitrine discrète, mais qui a son importance pour des luthiers inquiets, privés de leurs lieux d’exposition habituels, comme les grands salons internationaux de facture instrumentale.

A Crémone pendant le confinement, ce sont plutôt les luthiers qui sont venus en aide à la municipalité, que le contraire : l’Association internationale des luthiers a fait un don d’argent à l’hôpital de la Ville et les luthiers chinois ont même fait don de 15 000 masques au personnel soignant.

Vidéo des luthiers de Crémone

L'équipe de l'émission :