Musique connectée
Magazine
Mardi 7 avril 2020
2 min

En Touraine, un fabricant de percussions donne son stock de masques

Suzanne Gervais nous emmène en Touraine ce matin, à la rencontre de la Maison Bergerault, fabricant de percussions faisant don de nombreux masques FFP2 !

En Touraine, un fabricant de percussions donne son stock de masques
Percussions - Musique connectée du 07/04/2020, © Getty / Ivan

C'est en Touraine, dans la commune de Ligueil, au sud de Tours, qu'est installée la Maison Bergerault, fabriquant de différentes percussions depuis 1932 : xylophones, marimbas, timbales, glockenspiel, cymbales, grosses caisses, triangles, gongs et bien d'autres encore. 

Cette entreprise a fait don de 2000 masques FFP2, indispensables aux hôpitaux et au personnel soignant. Bien que dans les ateliers, les salariés portent des masques pour les différentes étapes de la fabrication des percussions, ce ne sont pas ceux-là qui ont été donné, car ils ne sont pas adaptés pour lutter contre la propagation du Covid-19. Il s'agit d'un stock de masques conséquent qui avait été acheté en 2010, pour une autre épidémie, celle du H1N1. A ce moment-là, beaucoup d’entreprises, avaient constitué des stocks de masques, qu’elles ressortent aujourd’hui.

La direction de la maison Bergerault a donc équipé les quelques salariés qui continuent à travailler et donné le stock restant aux soignants. Une initiative locale à saluer, qui peut paraître une goutte d’eau, mais qui a son importance, tant on sait que ces masques sont denrée rare. D’où l’importance aussi, au passage, de garder un tissu d’entreprises locales comme celle-ci ! 

La maison Bergerault est représentative de la situation des entreprises de facture instrumentale en France, dont on ne parle pas assez : ces entreprises ont dû mettre une partie, voire la totalité de leurs employés au chômage technique. La maison Bergerault, comme les hautbois Marigaux, les vents Henri-Selmer ou Buffet-Crampon ou encore les harpes Camac, réalise une très grande partie de son chiffre d’affaire à l’export : 70% en l’occurrence, et subit de plein fouet cette crise désormais mondiale. Un mot de soutien, ce matin donc, à nos facteurs et à nos luthiers.

L'équipe de l'émission :