Musique connectée
Magazine
Mardi 5 novembre 2019
1 min

Le festival d’Amazon boycotté sur les réseaux sociaux

Le festival musical lancé par le géant Amazon, doit avoir lieu les 6 et 7 décembre prochains à Las Vegas, mais son annonce a provoqué un tollé et plusieurs centaines d’artistes ont appelé, sur les réseaux sociaux, au boycott de l’événement.

Le festival d’Amazon boycotté sur les réseaux sociaux
Un festival de musique / Chronique Musique connectée du 5 novembre 2019, © Getty / Mauricio Santana

Près de mille artistes se sont indignés en ligne dans une lettre ouverte contre le géant Amazon.

"L’idée d’Amazon, c’était d’associer musique, arts numériques et nouvelles technologies avec des concerts de rap et de rock, des jeux vidéo grandeur nature et des shows plus américains les uns que les autres, bref, un programme qui ne dépareillera pas à Las Vegas" indique le festival.
Sur le papier, de quoi affrioler le public, mais pas les musiciens, ou en tout cas pas tous, loin de là.

Près d’un millier de musiciens fustige l’éthique plus que douteuse de l’entreprise qui est, en 2019, la plus valorisée au monde, 315 milliards de dollars. Et d’éthique parlons en, puisque les musiciens signataires de la lettre ouverte demandent expressément à Amazon, "de résilier les contrats existants avec les agences gouvernementales qui portent atteinte aux droits de l’homme, de cesser, de travailler avec des entreprises qui collaborent avec l’Etat américain dans la violation de la vie privée des citoyens". 

En fait les signataires de la lettre reprochent à Amazon de cautionner les agissements de l’ICE. L’ICE c’est l’agence de police douanières des Etats-Unis. La division Amazon Web Services travaille avec Palantir, qui est une société spécialisée dans l’analyse de données, qui permet au gouvernement de Donald Trump d’identifier et d’arrêter des migrants traversant illégalement la frontière, entre autre.

Des accusations plus que sérieuses.

L’opposition des artistes est virulente. A la fin de la lettre, ils précisent : "Nous ne permettrons pas à Amazon d'exploiter sa créativité pour promouvoir sa marque alors qu'elle permet d'attaquer des immigrants, des communautés de couleur, des travailleurs et des économies locales. Nous appelons tous les artistes qui croient aux droits fondamentaux et à la dignité humaine à nous rejoindre".

Les signatures continuent de tomber de la part des artistes issus des musiques actuelles et du jazz. La lettre ouverte a été partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux. Reste à voir donc si la première édition de ce festival, Intersect prévu début décembre, aura bien lieu… C’est en tout cas une sacrée épine dans le pied pour Amazon, qui comptait bien poursuivre sa percée dans le secteur musical par le biais du spectacle vivant. 

Qui a dit que les musiciens ne pouvaient pas se mobiliser ? Suzanne Gervais n'a qu’un mot à dire : bravo !

L'équipe de l'émission :