Musique connectée
Magazine
Lundi 30 décembre 2019
1 min

Retrouvez l’ANEDEM sur les réseaux sociaux

Suzanne Gervais revient sur la création de la la toute nouvelle Association nationale pour les étudiants danseurs et musiciens (ANEDEM).

Retrouvez l’ANEDEM sur les réseaux sociaux
Des étudiants se réunissant, © Getty / Hufton+Crow/View Pictures/Universal Images Group

ANEDEM pour Association nationale pour les étudiants danseurs et musiciens.
C’est la toute première association d’envergure nationale qui représente les élèves artistes, musiciens et danseurs, inscrits en cursus supérieur : c’est-à-dire inscrits dans les deux CNSMD où en pôle sup’. 

Cette association est toute jeune et elle a été créée grâce à plusieurs étudiants élus aux instances de leurs établissements, parmi eux il y a le violoncelliste Dimitri Leroy, 25 ans, actuellement en cursus CA au CNSMD de Paris, un nom dont on devrait continuer à entendre parler.

Comment fonctionne l’association ? 

L’adhésion est gratuite, et les étudiants peuvent contacter l’ANEDEM sur les réseaux sociaux, où elle devrait être de plus en plus présente. Pour le moment, c’est le début, et l’ANEDEM est présente dans les CNSMD de Lyon et de Paris, mais aussi dans les Pôles supérieurs de Lille, Bordeaux, Poitiers, Paris-Boulogne-Billancourt et en discussion avec plusieurs autres directions.
Il faut dire qu’il y avait un réel manque de représentation étudiante sur le territoire : il y a parfois une association d’élèves locale dans les établissements, mais elle s’occupe surtout de vie étudiante et reste souvent relativement isolée. Et puis les organisations ou syndicats étudiants, présents dans les universités, restent relativement effacés dans nos conservatoires.

A quoi va travailler l’ANEDEM ?

Il y a plusieurs chantiers. Dimitri Leroy m’expliquait que le premier serait de développer la structuration des représentations étudiantes et de les articuler au réseau national. Ensuite, viennent les questions de harcèlement, hélas cruciales : la sensibilisation et l’information des étudiants sur leurs droits, mais aussi la sensibilisation des professeurs sur tout ce qui tient aux pressions pédagogiques. Les questions de santé étudiante seront aussi bientôt mises sur la table et, avec elles, la question écologique qui occupe beaucoup les étudiants. L’association des étudiants du CNSMD de Lyon, par exemple, réfléchit à la création d’un potager partagé… La voix étudiante, celle des futurs musiciens, doit se faire entendre.

L’ANEDEM, association nationale pour les étudiants danseurs et musiciens, à suivre donc sur les réseaux sociaux et si vous voulez en savoir davantage.

L'équipe de l'émission :