Musique connectée
Magazine
Lundi 23 novembre 2020
1 min

Vendée Globe : un bateau équipé de micros par un compositeur

Le Vendée Globe, qui a lieu tous les quatre ans, a démarré le 8 novembre : 33 skippers, dont 6 femmes, sont engagés dans le plus médiatisé des tour du monde en solitaire. Le voilier de l’un d’entre eux a été équipé de micros par un musicien.

Vendée Globe : un bateau équipé de micros par un compositeur
Vendée Globe 2020 - Musique connectée, © Maxppp / Agence Franck Castel

Le navigateur Thomas Ruyant, l’un des favoris de cette neuvième édition du Vendée Globe, est un habitué de ce tour du monde en solitaire. Cette année, il partage son monocoque avec un équipement de prise de son de pointe : 16 micros et 13 caméras ultralégères installées par un musicien, Romain De La Haye-Serafini, plus connu sous l’avatar de Molécule, l’un des noms de la musique électro.

C’est un artiste au créneau original : il enregistre et mixe les ambiances sonores de grandes expéditions, par exemple sur des chalutiers qui vont jusqu’en Atlantique Nord où jusqu’au Groenland.

La musique de la nature

Ce goût de l’océan et des conditions extrêmes, on le retrouve dans son dernier album, qui est paru cette année. Il a suivi avec son arsenal de micros, les surfeurs téméraires qui affrontent la plus grande vague du monde au large du Portugal, dans la ville de Nazaré, un endroit bien connu pour ses murs d’eau de 25 mètres de haut ! 

Ce mois-ci, le lancement du Vendée Globe est l’occasion d’une nouvelle aventure sonore : le musicien a donc équipé le bateau de Thomas Ruyant, permettant d'enregistrer cette traversée des trois océans en 80 jours et de restituer, de manière inédite, la relation du navigateur aux éléments, souvent hostiles et parfois déchaînés. Une des caméras et son micro sont par exemple solidement accrochés à la proue du bateau, face à la mer, à la merci des vagues, de la houle et du sel.

Ce projet a été réalisé avec la complicité des équipes techniques de Radio France, puisque chaque jour, nos confrères de France info diffusent une petite bulle sonore de la course en mer vécue par Thomas Ruyant et racontée par le musicien Molécule, qui collecte depuis son studio en Bretagne, les données sonores du bateau. Cette immersion sonore lève le voile sur le quotidien très rude et très mystérieux pour le grand public, de ces skippers de l’extrême.

A plus long terme, le musicien prévoit de réaliser un film avec une bande-son de tous ce que les micros auront immortalisé : le fracas de vagues, le vent, les craquements de la coque du bateau, le calme, l’eau qui bout pour préparer le repas, le réveil qui sonne toutes les 40 minutes, ça craque, ça cogne, ça souffle, ça siffle, voilà la petite musique d’une grande épopée maritime !

L'équipe de l'émission :