Musique connectée
Magazine
Lundi 15 avril 2019
1 min

Le son 3D, qu'est-ce-que-c'est?

On parle beaucoup du « son 3D », une technologie qui intéresse de plus en plus les artistes et les médias…

Le son 3D, qu'est-ce-que-c'est?
"« Welcome to Nay Pyi Taw » : plongée sonore en Birmanie", l'un des documentaires sonores de Radio France en 3D sur hyperradio.radiofrance.fr, © Amandine Casademont

Le son 3D qu’on appelle aussi immersion sonore, deux termes qui veulent dire la même chose – eh bien c’est une technique de sonorisation assez fascinante et hyper-réaliste qui parvient à restituer notre écoute naturelle, c’est-à-dire une écoute non pas en stéréo, mais en trois dimensions. 

Bon que ce soit le grouillement d’une ruche ou les bourrasques de vent bretonnes, l’immersion sonore sera encore plus probante si vous avez un casque sur les oreilles.

Pour vous donner une idée de ce qu’est le son 3D, c’est très simple : je sais qu’il n’est que 8H15, mais imaginez-vous dans un bar bondé de gens et donc de bruits. Votre cerveau va naturellement faire le tri, sélectionner certains sons ou conversations. Eh bien le son 3D fait pareil. Il s’agit de reproduire l’écoute réelle en multipliant les canaux de prise et de restitution du son. 

Et vous pouvez avoir une idée de ce que donne un concert en son 3D, ou même un documentaire de chez vous, en vous rendant sur un site internet qui s’appelle Hyperradio. Hyperradio est hébergé sur le site internet de Radio France, parce que figurez-vous que depuis 2013, la Maison ronde expérimente de nouveaux formats sonores au sein de sa direction du numérique et sur ce site, Hyperradio, que je trouve encore trop discrets, on trouve des concerts, des documentaires et des voyages sonores conçus pour être écoutés à 360 degrés. Vous pouvez aussi aller sur le site d’Arte Radio qui vous propose aussi des déambulations sonores avec des prises de son 3D. 

Mis à part les expérimentations de Radio France ou d’Arte, le son 3D commence à se démocratiser…  : Dans les salles de concert déjà : le 6 avril le groupe de rock Aerosmith s’est emparé de cette technologie lors d’un concert à Las Vegas. Le son produit par les musiciens était joué dans 64 directions différentes. 230 enceintes positionnées à 360° autour du public ont été installées dans la salle, là où un concert dans un stade en utilise entre 40 et 50. Avec un tel déploiement de moyens, on veut bien croire que l’immersion soit totale. Ennio Morricone, Lady Gaga, Christine and the Queens… De nombreux artistes internationaux ont déjà testé le son 3D. En France, Jazz à la Villette, le Puy du Fou ou encore l’Orchestre National de Lille l’ont expérimentée.

Et puis les marques de matériel hifi s’en emparent : Sony propose déjà des enceintes et des casques qui permettent d’écouter du son spatialisé sans être entouré d’une armée d’enceintes. Bref, une chose est sûre : dans les années qui viennent, notre monde de l’image risque d’être envahi de sons !

L'équipe de l'émission :