Musique connectée
Magazine
Lundi 7 juin 2021
1 min

« Un canto por Mexico », la croisade musicale de la chanteuse mexicaine Natalia Lafourcarde

On embarque pour le Mexique avec l’initiative d’une des chanteuses les plus populaires du pays, qui veut préserver les musiques traditionnelles mexicaines, du Norteno au Son jarocho…

« Un canto por Mexico », la croisade musicale de la chanteuse mexicaine Natalia Lafourcarde
La chanteuse mexicaine Natalie Lafourcade enregistre les chansons traditionnelles de son pays. Le deuxième volume de l'album "Un canto por México", vient de sortir., © Manuel Zúñiga

Elle s’appelle Natalia Lafourcade, elle a 37 ans et elle est l’une des chanteuses les plus connue du Mexique, du pays natal. C’est là qu’elle s’est lancée, il y a quatre ans, dans une croisade musicale et même caritative, « Un canto por Mexico », un chant pour le Mexique. Un beau projet imaginé pour aider à la reconstruction d’un endroit cher au cœur des Mexicains, le Centre de documentation musicale de Jáltipan, commune de l’état de Veracruz, en plein Golfe du Mexique. Le centre de documentation musicale a été détruit suite à deux tremblements de terre consécutifs en 2017. Cet endroit est le garant du patrimoine musical mexicain : il abrite des archives et de nombreux instruments folkloriques et on peut y apprendre les différentes musiques populaires…

Pour soutenir la reconstruction, Natalia Lafourcade avait commencé par organiser le concert en Californie, avec une poignée d’artistes mexicains, et puis tout est allé très vite : un premier album est paru l’an dernier, et le deuxième opus vient tout juste de sortir. Et tout cela, malgré la pandémie ! La chanteuse est soutenue par une cinquantaine de musiciens sud-américains, comme le grand guitariste brésilien Caetano Veloso, le chanteur panaméen Rubén Blades ou la chanteuse chilienne Mon Laferte : tous se mobilisent pour défendre haut et fort les couleurs du folklore mexicain. Ils interprètent des chansons fraîchement composées, mais inspirées des musiques traditionnelles : le Norteno, la Ranchera, la Jarana, le Huapango, le Son jarocho… Le tout avec des instruments comme la vihuela et le guitarron.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Car Natalia Lafourcade veut faire connaître les sons traditionnels de son pays aux plus jeunes, en leur montrant que la musique populaire est bien vivante et tout à fait compatible avec les musiques actuelles.

L'équipe de l'émission :