Musique connectée
Magazine
Lundi 3 juin 2019
1 min

Placement de produit sur Instagram : et les musiciens classiques ?

De nombreuses célébrités font du placement de produits, ou affiliation, sur Instagram, mais qu'en est-il des musiciens classiques ?

Placement de produit sur Instagram : et les musiciens classiques ?
Captures d'écran des comptes Instagram de Lang Lang et Yuja Wang

De nombreuses célébrités font du placement de produits sur Instagram, mais qu'en est-il des musiciens classiques ?

L’affiliation c’est quand une célébrité – par exemple une vedette de cinéma ou de la chanson - est payée par une marque pour faire la promotion d’un produit sur ses réseaux sociaux, et tout particulièrement sur Instagram.  C’est un vrai business : le placement de produits génère toute une économie ! C’est une manière pour la marque de s’assurer une publicité efficace et une façon pour la vedette en question d’empocher de coquettes sommes, contre une ou deux photos avec un commentaire positif sur le produit en question.

Le placement de produit est une pratique très répandue chez les stars des musiques dîtes actuelles. Chez les musiciens classiques, c’est encore très discret, mais ça commence tout doucement. En voici deux exemples.

Yuja Wang

Le premier est celui de la pianiste chinoise Yuja Wang, 32 ans et 115 000 followers sur Instagram. Et sur Insta, Yuja Wang fait la publicité de plusieurs marques dont elle est l’ambassadrice : les pianos Steinway, rien de très original, mais aussi, et là on l’attendait moins, la marque suisse Rolex, les cosmétiques et les parfums Armani, et, depuis quelques jours, la marque de bagagerie Rimowa, avec ses valises ultralégères à 800 euros. Le cas de Yuja est intéressant car elle maîtrise parfaitement son image et l’art du marketing.

Lang Lang

Un autre pianiste pratique l’affiliation sur Instagram, c’est Lang Lang avec ses 280 000 abonnés. Il fait ponctuellement la publicité des assurances suisses Allianz (avec un z), il propose par exemple à ses followers de gagner des places de concerts financées par la compagnie. Il vente aussi les mérites d’une marque de montre (pas Rolex cette fois) et de sacs Louis Vuitton. 

Deux cas isolés pour l'heure

Si ces deux exemples sont encore assez isolés dans le paysage des musiciens classiques influents sur Instagram, mais ils nous montrent que les interprètes du classique et leur image peuvent intéresser les marques. Après, pour se voir proposer de faire la publicité sur Instagram, il faut avoir une certaine audience, et, malheureusement, à part quelques superstars qu’on voit partout, la majorité des musiciens classiques n'a pas cette chance. Sinon, sinon on peut aussi voir les choses autrement et se dire que la musique classique serait l’un des derniers bastions, sur Instagram, qui résiste au virus de l’affiliation et de la publicité partout. 

L'équipe de l'émission :