Musique connectée
Magazine
Jeudi 25 juin 2020
1 min

Réouverture de la BNF le 6 juillet : coup de projecteur sur les « Collections sonores »

À l'occasion de la réouverture prochaine de la bibliothèque nationale de France, Suzanne Gervais nous emmène à la découverte d'un trésor méconnu : les collections sonores de la BNF.

Réouverture de la BNF le 6 juillet : coup de projecteur sur les « Collections sonores »
Bibliothèque Nationale de France - Musique connectée du 25/06/2020, © Getty / Godong

Certains, comme les chercheurs ou les thésards, ne verront pas de plages à l’horizon en juillet et en août, mais bien les rayons feutrés des bibliothèques. A Paris, la Bibliothèque Nationale de France a annoncé qu’elle rouvrirait progressivement à compter du 6 juillet.

Les collections musicales de la BNF

C’est donc l'occasion pour Suzanne Gervais de vous inviter, non pas à une séance de travail en bibliothèque, mais à tendre l’oreille : on ne le sait pas assez, mais la BNF a trié et numérisé 45 000 albums issus de ses fonds d’archives. La BNF n’a pas seulement numérisé ses archives papiers, que vous pouvez retrouver sur l’encyclopédie en ligne Gallica, elle a aussi numérisé ses trésors sonores.

Cette numérisation géante a permis de constituer une riche collection sonore qui regroupe tous les genres musicaux parlés, enregistrés et publiés sur le territoire français entre 1949 et 1962, soit, la décennie des années 50. Nous pouvons y trouvez notamment de la musique classique, de la chanson, du jazz, des musiques du monde, mais aussi du théâtre.

Ce fonds est accessible à tous, vous pouvez le retrouver sur 150 plateformes de streaming différentes - Youtube, Deezer, Qobuz, ITunes, Spotify, Google Play pour les plus connues - dans une centaine de pays.

Sont présents aussi beaucoup d’enregistrements de musique classique et contemporaine : Maria Callas, Willem Kempf, Arthur Rubinstein ainsi que les premiers enregistrements de Boulez et Stockhausen chez Deutsche Grammophon et Véga. Egalement, le département de l’audiovisuel de la BNF abrite l’une des collections de jazz les plus fournies au monde.

Une diversité dans les archives

Si c'est la chanson française que vous aimez, plus que Mozart, Verdi ou Count Basie, vous allez vous régaler aussi, puisque tous les genres et interprètes sont représentés dans les collections sonores de la BNF : du comique troupier à la chanson Rive gauche (Félix Leclerc, Juliette Gréco, Boris Vian…), en passant par le caf’conc’ (Mayol) ou la chanson réaliste à la Fréhel. Vous allez redécouvrir des enregistrements originaux de stars comme Mistinguett ou Joséphine Baker, mais vous pouvez aussi dénicher aussi des raretés, comme des interprètes réédités telles que Yvonne George ou Emma Liebel, dont les noms ne vont diront sans doute rien du tout ! 

Après ces registres français, les collections sonores abritent d’innombrables raretés dans le domaine des musiques du monde : musiques maghrébines, des Caraïbes, d’Océanie, d’Asie ... Cette mine gigantesque sur les enregistrements musicaux des très fécondes années 50 se veut être une collection sonore encore trop discrète !

L'équipe de l'émission :