Musique connectée
Magazine
Jeudi 20 mai 2021
1 min

Entre landes écossaises et festivals de jazz, la cornemuse de Patrick Molard

La plateforme bretonne KuB propose en ce moment un documentaire sur le joueur de cornemuse breton Patrick Molard, héritier d’une grande dynastie de sonneurs écossais. L’occasion de découvrir un instrument méconnu, et son histoire.

Entre landes écossaises et festivals de jazz, la cornemuse de Patrick Molard
La cornemuse, instrument mis à l'honneur dans le documentaire "l'Or des Mac Crimmon" sur le joueur de cornemuse breton Patrick Molard, © David Caen

Natif de Saint-Malo, Patrick Molard est l’un des grands représentants de la musique traditionnelle bretonne, l’un des spécialistes mondiaux de la cornemuse et du « pibroch », le folklore des highlands écossais.

L'histoire de ce musicien a fait l’objet d’un très beau documentaire, qui est disponible en ce moment, gratuitement, sur la plateforme KuB, bretonne elle aussi. Le film dure une heure, il s’appelle « L’Or des Mac Crimmon » et il a été réalisé par Gérard Alle. C’est un voyage sous forme de portrait qui va ravir les amoureux de l’Ecosse et qui fera changer d’avis sur la cornemuse, bien souvent cantonnée un instrument sinon cocasse, en tout cas strident, voire désagréable. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

On découvre donc l’histoire de Patrick Molard, qui s’est trouvé, adolescent, une vocation pour la cornemuse et les instruments à vent de la musique celtique, vocation qui l’a naturellement conduit au pays où le bagpipe est roi… en Ecosse, au nord de l’Ecosse plus exactement. 

Là-bas, dans les brouillards épais de l’île de Skye, il a fait une découverte surprenante, inattendue, c’est le moins qu’on puisse dire : il serait le descendant d’une grande dynastie de sonneurs de cornemuse, les Mac Crimmon, de grands maîtres du pibroch. Comme si c’était écrit… Fier de cet héritable, Patrick Molard est aujourd’hui l’un des rares musiciens qui soit capable de déchiffrer les manuscrits et d’enseigner cette musique, dont chaque morceau est souvent relié à une légende. Le documentaire nous montre un artiste tourné vers la tradition, mais aussi vers la création puisqu’il promène sa cornemuse dans le jazz contemporain.

« L’Or des Mac Cimmon » est aussi une belle déclaration d’amour à la nature, les landes écossaises, en l’occurrence, la nature source d’inspiration des musiciens et les sonneurs de cornemuses, qui jouent en plein air et dont les harmonies enveloppantes se fondent, finalement plus sensuelles que stridentes, avec le bruit du vent. 

L'équipe de l'émission :