Musique connectée
Magazine
Jeudi 19 novembre 2020
1 min

En Bolivie, des instruments traditionnels au service de la création musicale

L’Orquesta Experimental de Instrumentos Nativos fête ses quarante ans. Cet orchestre, sans doute le plus connu de Bolivie, s'est fixé une mission originale : jouer des œuvres composées aujourd'hui, sur instruments traditionnels des Andes. Retour vers le futur !

En Bolivie, des instruments traditionnels au service de la création musicale
L’Orquesta Experimental de Instrumentos Nativos fête ses 40 ans. Cet orchestre, sans doute le plus connu de Bolivie, s'est fixé une mission originale : jouer des œuvres composées aujourd'hui, sur instruments traditionnels des Andes. Retour vers le , © Getty / José Luis Quintana / Contributeur

L’Orquesta Experimental de Instrumentos Nativos souffle quarante bougies cette année et fait la fierté des Boliviens. Il n’est pas très connu en France, mais il se produit régulièrement en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Pologne, et même en Corée. Peut-être en avez-vous entendu parler pendant le premier confinement car les musiciens, qui commençaient tout juste une tournée en Allemagne, se sont retrouvés coincés pendant soixante dix sept jours dans un château du XVIe siècle au nord-est de Berlin. Une mésaventure qui avait fait le tour de la presse européenne.

La rencontre du moderne et de l'ancien

Cet orchestre bolivien est bien rentré chez lui, mais n’a hélas pu maintenir aucun de ses concerts anniversaires, car le pays est sous quarantaine de manière quasiment ininterrompue depuis le printemps. Des dates qui sont toutes reportées, si tout va bien, à décembre, voir début 2021. La mission de cet orchestre n’est pas banale car ses musiciens jouent de la musique composée aujourd’hui, mais avec des instruments traditionnels vieux de plusieurs dizaines de siècles. En pensant "musique des Andes", on entend tous El Condor Pasaà la flûte de pan. Il y a des flûtes de pan, de toutes les tailles, mais aussi des Quenas, une autre flûte composée d’un seul tube, des charangos, petites guitares andines, des violons chapaco et un large éventail de percussions.

La naissance de cet orchestre, en 1980, a été une vraie révolution. L'idée était du compositeur et chef d’orchestre Cergio Prudencio et depuis, les musiciens ont joué des dizaines d’œuvres composées par des compositeurs et compositrices de Bolivie, de Guatemala, du Pérou. Toutes esthétiques confondues, étant dans la veine traditionnelle, électroacoustiques, minimalistes.

Les musiques traditionnelles sont loin d’être anecdotique dans ce pays de montagnes, qui ne compte pas moins de trente six peuples indigènes, soit environ 2,8 millions de personnes sur les onze millions et demi d’habitants. Des populations qui revêtent une importance capitale pour le pays, à la fois en termes démographiques et politiques. La nouvelle Constitution adoptée par référendum en 2009 affirmait haut et fort sa reconnaissance, enfin, des peuples indigènes. L’orchestre expérimental des instruments natifs apporte sa pierre à l’édifice, outre des concerts, pour l’heure suspendus, il poste régulièrement, sur sa page Facebook, des archives sur les traditions musicales boliviennes.

L'équipe de l'émission :