Musique connectée
Magazine
Jeudi 12 novembre 2020
1 min

Musique de film : un incubateur pour les jeunes compositeurs et compositrices

Si les tournages de film sont maintenus pendant ce deuxième confinement, l’industrie du cinéma reste meurtrie par la crise sanitaire. Cependant, certaines structures continuent, coûte que coûte, à soutenir les jeunes réalisateurs et compositeurs de musique de film.

Musique de film : un incubateur pour les jeunes compositeurs et compositrices
Musique de film - Musique Connectée de Suzanne Gervais, © Getty / brightstars

Ces derniers mois, les tournages annulés et les sorties de film reportées dans le monde entier s'enchaînent, tout comme les producteurs et distributeurs au bord de la faillite. Heureusement que la jeune génération de metteurs en scène, mais aussi de compositeurs et compositrices de musique de film peut compter sur des structures comme, chez nous en France, la fabrique pour le cinéma et la fiction Emergences. 

Ces dix dernières années, la musique de film a largement gagné sa légitimité en France : elle est enseignée dans la plupart des conservatoires et de plus en plus de compositeurs décident de se spécialiser dans le cinéma, à tel point que le marché explose et qu’il est très difficile de faire sa place !

Une aide précieuse !

Dans cet univers impitoyable, Emergences aide les compositeurs à se lancer dans l’aventure du long-métrage. Emergences ouvre cette semaine les inscriptions pour son « Atelier Musique » avec, à la clé, pour les cinq candidats retenus, six mois de résidence, des rencontres avec des réalisateurs et des scènes entières de longs-métrages dont il leur faudra composer la musique ! Ces 24 semaines promettent d'être riches d’enseignements.

Emergences existe depuis 23 ans, cette structure a été créé par l’actrice Elisabeth Depardieu sur le modèle de l’institut Sundance de Robert Redford, aux Etats-Unis. L'idée était d’offrir des résidences aux jeunes réalisateurs, puis l’Atelier Musique a suivi. Depuis quinze ans, avec la complicité de la Sacem, son comité sélectionne, chaque année, une poignée de musiciens.

Il n’y a pas de limite d’âge, la seule condition étant d’avoir un projet de musique composée pour l’image à présenter, mais aucun long-métrage à son actif. L’an dernier, Emergences a reçu 80 candidatures et espère en recevoir au moins autant pour la session 2021, malgré les incertitudes quant à la situation sanitaire.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 11 décembre et la résidence commencera en début d’année. Si tout va bien, les premières séquences filmées avec la musique des compositeurs 2021 seront présentés en mars, au festival international du film d’Aubagne.

L'équipe de l'émission :