Musique connectée
Magazine
Jeudi 11 juin 2020
1 min

Le Grand Prix lycéen des compositeurs se tourne vers les collégiens

Des nouvelles toutes fraîches du Grand Prix lycéen des compositeurs, qui n’a pas pu remettre, confinement oblige, son prix en main propre au lauréat de l’année, Régis Campo, mais qui fourmille d’idées nouvelles pour l’année prochaine.

Le Grand Prix lycéen des compositeurs se tourne vers les collégiens
Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2019, débat avec les lycéens, © Radio France / Suzana Kubik

Voilà 20 ans que chaque année, des centaines de lycéens découvrent un peu partout en France, les œuvres de plusieurs compositeurs et compositrices. Ils les rencontrent, puis ils votent, par classe, pour leur favori. Désormais incontournable, le Grand Prix lycéen des compositeurs se tourne vers les collégiens ! Il n’est jamais trop tôt pour éveiller les oreilles aux musiques contemporaines et expérimentales. Certains plaideraient même pour une sensibilisation dès la maternelle. Ce projet pour les collégiens devrait se concrétiser dès la rentrée de septembre.

Musique Nouvelle en Liberté, l’association qui pilote le Grand Prix, a été sollicitée non seulement par ses partenaires, dont la Sacem, mais aussi par quelques enseignants. Aujourd’hui, une quinzaine de professeurs de collèges volontaires, constitue un groupe de travail qui réfléchit à une déclinaison collégienne du Grand Prix.

Il ne s’agit bien sûr pas de calquer le dispositif tel quel, ne serait-ce que par ce que les professeurs de musique en collège n’ont qu’une heure de cours et que l’engagement des élèves n’est pas le même. L’idée serait d’étudier une des œuvres sélectionnées dans la liste du Grand prix lycéen, avec les élèves de troisième. Le démarchage des professeurs est en cours et les discussions battent leur plein.

Les professeurs de musique sont majoritaires mais la tendance est à l’ouverture : depuis quelques années, des professeurs d’autres disciplines sont intéressés et demandent à participer. Voilà trois ans qu’un professeur d’italien d’un lycée de Marseille a rejoint l’aventure, suivi par une professeure d’arts plastiques et une autre de français. Cette année ils étaient sept. Un encouragement est donc fait aux enseignants d’autres disciplines !

Ce qui est crucial, avec le Grand Prix, c’est qu'il ouvre l’oreille et sensibilise aux musiques contemporaines, mais il permet aussi aux adolescents de prendre conscience que les compositeurs, appartiennent à la même société qu’eux. Les élèves apprennent quelque-chose dans la réalité matérielle et économique du métier de compositeur en 2020, loin du monde de la musique mainstream et des grandes plateformes commerciales.

Rendez-vous donc à l’automne pour découvrir les candidats au Grand Prix 2021 et pour la mise en place du premier dispositif pour le collège.

L'équipe de l'émission :