Musique connectée
Magazine
Mardi 1 juin 2021
1 min

Les marionnettes géantes de la Biennale de la danse de Lyon

Lyon se réveille en dansant : la Biennale de la danse a commencé et le temps fort, la traditionnelle parade en ville, est transformé en spectacle et aura lieu ce week-end.

Les marionnettes géantes de la Biennale de la danse de Lyon
Les marionnettes géantes de la compagnie Les Grandes Personnes au Théâtre antique de Fourvière dans le cadre de La Biennale de la Danse à Lyon, © Romain Tissot

Lyon et plusieurs communes de son agglomération dansent tous les jours jusqu’au 16 juin. Le temps fort de cette Biennale, c’est habituellement la grande et joyeuse parade qui fleure bon le carnaval, un défilé dans les rues de la ville qui rassemble jusqu’à 4000 participants amateurs et 200 000 spectateurs. Mais cette année les mesures sanitaires ne permettent pas de laisser le cortège déambuler : la parade se transforme donc en un grand spectacle, ce sera au Théâtre antique de Fourvière, vendredi, samedi et dimanche.

Un spectacle qui se prépare en catimini depuis plusieurs semaines, pour cette édition consacrée à l’Afrique : danseurs et marionnettistes s’activent dans les ateliers de l’ancienne usine Fagor pour répéter et confectionner les costumes des vedettes du show, neuf géants de papier de plus de quatre mètres de haut, de grandes marionnettes qui ont un nom et une couleur de peau différente… Il y a Manon, Anouk, Cherokee ou encore Mafesso. Ce sont les marionnettes géantes de la compagnie Les Grandes Personnes, elles ont été fabriquées pour certaines au Burkina Faso, pour d’autres en France. En ce moment, elles se reposent dans les ateliers lyonnais en attendant le grand jour.

Et le grand jour, il approche : la compagnie franco-burkinabé présentera un spectacle imaginé par le chorégraphe Bouba Landrille Tchouda, chargé, et ça n’a pas été une mince affaire, de faire danser les géants et avec grâce si possible… Sachant que chaque marionnette mesure quasiment 4 mètres et pèse 25 kilos. Malgré la taille et le poids, les gestes de ces géants de papiers sont délicats, presque humains, grâce aux vrais danseurs qui les mettent en mouvement. Des gestes qui sont le résultat de centaines d’heures de répétition.

Rendez-vous donc en fin de semaine : ce spectacle sera retransmis à la télévision et sur les réseaux sociaux, car seuls les participants et leurs familles seront admis dans les gradins.

L'équipe de l'émission :