Musique connectée
Magazine
Lundi 15 mars 2021
1 min

L’altiste Lawrence Power fait danser la Chaconne de Bach

L'altiste britannique réalise un court-métrage mêlant musique, danse et chant.

L’altiste Lawrence Power fait danser la Chaconne de Bach
Lawrence Power et la danseuse Sharia Johnson interprètent la Chaconne de Bach

Les premières notes, conquérantes, de la Chaconne de Bach, pas au violon, mais interprétées à l’alto, avec les graves enivrants de Lawrence Power… Lawrence Power est britannique, il a 44 ans, c’est l’un des grands altistes européens et il a été particulièrement actif pendant l’année qui vient de s’écouler : au mois de juillet, il a commandé dix petites miniatures pour son instrument à une poignée de compositeurs et compositrices – parmi lesquels le chef finlandais Esa-Pekka Salonen ou sa compatriote Cassandra Miller. Ces courtes pièces pour alto, il les a créées dans différentes salles de concerts désertes de Londres et tout cela a été immortalisé dans de petits clips vidéo très soignés et réussis, tous disponibles sur Youtube : des œuvres courtes, toutes différentes, qui ne laissent pas insensibles.

Lockdown Commission No.2 : “Quartet for One”, Garth Knox :

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Lockdown Commission No.4 : “Daylonging, Slacktide”, Cassandra Miller :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Lockdown Commission No.3 : “Objets Trouvés” pour alto solo et drone, Esa-Pekka Salonen :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Et en ce début d’année 2021, Lawrence Power a voulu aller un peu plus loin : il a décidé de créer sa propre petite société de production de vidéos, pour produire de petits films qui explorent les frontières entre la musique et d’autres formes d’art : le premier court-métrage, qui y est paru il y a quelques jours, est consacré à la rencontre entre la Chaconne de Bach, la danse et la voix… La voix de la soprano Héloïse Werner accompagne l’alto et les mouvements de la danseuse Sharia Johnson… Ce clip de presque quatorze minutes – la durée de la chaconne avec toutes ses variations – est filmé dans la lumière orange d’un grand bâtiment industriel en briques situé au bord des canaux de Londres. Pour vous expliquer un petit peu la démarche de Lawrence Power, je vais le citer. Il a déclaré : « Lorsque vous retirez le public de l’équation, le spectateur peut faire l’expérience de la musique d’une manière différente. C’est passionnant pour les artistes et c'est l'objectif de ma nouvelle société de production :connecter les arts de manière inédite et dynamique.» Cette société de production porte un nom français, elle s’appelle « Âme », comme l’âme des instruments à cordes, ce petit morceau de bois qui relie l’avant et l’arrière de la caisse de résonance de l’instrument et qui permet de faire vivre le son.

L'équipe de l'émission :