Musique connectée
Magazine
Lundi 16 novembre 2020
1 min

Quand une violoniste fait revivre une jolie tradition baroque

La violoniste Emmanuelle Dauvin s'est lancé un défi instrumental : jouer deux instruments à la fois !

Quand une violoniste fait revivre une jolie tradition baroque
Emmanuelle Dauvin, © Marine Pierrot-Detry

La pratique de deux instruments en simultané...

EmmanuelleDauvin est jeune diplômée de la Schola Cantorum de Bâle en violon baroque et elle s’adonne à une pratique musicale ancienne, étonnante et peu connue de nos jours : jouer de deux instruments à la fois. 

Tout instrumentiste passionné en a sans doute déjà rêvé, Emmanuelle, elle, l'a fait ! La violoniste n'a pas opté pour deux instruments au hasard : Emmanuelle joue du violon et s’accompagne au pédalier de l’orgue. Elle interprète ainsi, seule, des pièces pour violon et basse.

C'est initialement à des fins récréatives qu'Emmanuelle Dauvin s'est lancée ce défi, puis, l’exercice lui a plu et, de fil en aiguille, les mains sur le violon et les pieds sur un pédalier d’orgue, elle s’est rendue compte que cela fonctionnait très bien.

Une pratique répandue dans l’Europe baroque des 17 et 18ème siècles

Si l'on ne dispose que de peu d’archives relatant cette pratique, il n'en demeure pas moins qu'elle était fort courante dans l’Europe baroque, aux 17e et 18e siècles. On sait que le compositeur allemand Nicolaus Bruhns ajoutait lui-même une partie de pédales à ses polyphonies de violon ; on peut ainsi aisément imaginer que ses contemporains faisaient de même. Les compositeurs étaient souvent aussi bons organistes que fins violonistes. Ces musiciens étaient en somme bien plus polyvalents que les musiciens d’aujourd’hui.

Un périlleux défi de synchronicité

Il y a en réalité derrière cet exercice musical, un travail acharné de coordination et de gymnastique : à force de pratique, les connexions se font dans le cerveau. 

Emmanuelle est aussi un peu inventeur dans l’âme : pour se produire dans toutes les salles de concert et même en plein air, elle a imaginé un prototype de pédalier portatif, en collaboration avec le fabricant français d’orgues électronique Virtualis. Cette invention a un nom : l’ovni baroque et pour financer les derniers réglages et une première tournée de concerts, EmmanuelleDauvin a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme des musiciens, Proarti.

Vive les expérimentations et longue vie à ce pédalier portatif destiné à faire revivre une jolie tradition baroque qui inspirera, peut-être, d’autres violonistes ? C’est tout ce qu’on lui souhaite ! 

L'équipe de l'émission :