Musique connectée
Magazine
Vendredi 30 août 2019
1 min

Hip Hopera, le compte Facebook qui explose

Allons faire un tour sur un compte Facebook qui explose littéralement avec plus de 30 000 abonnés en quelques mois : il s'agit de Hip Hopera !

Hip Hopera, le compte Facebook qui explose
Les Indes galantes de Clément Cogitore, © OnP / Les Films Pelléas

Ne cherchez pas, tout est dans le titre : il s’agit bien de mélanger l’opéra et le hip hop.
C’est le défi que s’est lancé le baryton américain d’origine nigériane Babatunde Akinboboye. Un chanteur qui fait une belle carrière aux Etats-Unis dans les opéras de Los Angeles, de Santa Barbara, de Long Beach… Bref, un vrai professionnel de l’art lyrique. Mais s’il est chanteur d’opéra, il se définit aussi comme créateur d’un genre : le hip hopera, qui combine ses deux passions.

Mozart, Rossini ou Beethoven mélangés aux musiques urbaines

On aime ou on déteste ! En tout cas le hip hopera ne laisse pas indifférent sur les réseaux sociaux. Saluons tout de même un éclectisme explosif qui a le mérite de balayer les idées reçues sur les chanteurs lyriques et le monde de l’opéra.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mélanger l’opéra et les cultures urbaines, c’est dans le vent et ce sera le cas à l’Opéra de Paris cet automne avec une nouvelle production des Indes Galantes de Rameau signée Clément Cogitore, dont la mise en scène fera intervenir des danseurs de Krump, un cousin du hip hop.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :