Musique connectée
Magazine
Jeudi 21 mai 2020
1 min

Crise sanitaire : un assureur à la rescousse des musiciens

Faisons un petit tour du côté des assureurs. Les assureurs qui sont dans l’ombre, mais qui ont un rôle à jouer dans la crise que connaît le milieu musical…

Crise sanitaire : un assureur à la rescousse des musiciens
Une guitare cassée / Crise sanitaire : un assureur à la rescousse des musiciens, © Getty / Angeliki Jackson / EyeEm

Le chapitre des assurances pour instruments de musique ne vous semble peut-être pas très sexy mais vous avez tort.
Premièrement, c’est un sujet primordial pour les musiciens professionnels et pour certains grands amateurs aussi, et deuxièmement certains assureurs spécialisés dans le secteur musical font preuve en ce moment d’une solidarité plutôt encourageante et à encourager envers les musiciens.

Figurez-vous que s’il y a eu une recrudescence, assez logique, du nombre d’incidents domestiques pendant les deux mois de confinement, il y a aussi eu une hausse des accidents d’instruments.

Il n’y a pas que pendant les longues tournées de concerts, pleines de voyages en avion et d’impitoyables soutes à bagages qu’un instrument peut être abimé, sinon totalement fracassé… A la maison aussi, le terrain est parfois miné, surtout quand on y est bloqué. La faute donc, pendant la quarantaine, à la promiscuité, aux espaces réduits qui rendent plus difficile de jouer sans risque.

Face à une situation inédite, qui dure, les assurances Verspieren, assurances bien connues des musiciens, font preuve d’une empathie plutôt rare chez les assureurs (assez en tout cas pour le souligner), qui ont globalement tendance à se crisper sur des textes qui excluent la crise sanitaire, notamment pour les annulations de concerts en cascade…

La situation sans précédent que nous vivons impose aux musiciens d’être vigilants face à de nouvelles routines de travail – 100% à la maison – et aux nouveaux usages qu’ils ont de leur instrument de musique.
Or, certains musiciens, pour faire des économies, pourraient décider de suspendre leur contrat d’assurance ou de ne pas le renouveler, pour des raisons financières. Un conseil donc : les assurances spécialisées dans les instruments se montrent en ce moment vraiment compréhensives dans leurs tarifs et les paiements. C’est le cas de Verspieren, tout particulièrement, même si elle n’est pas la seule à assurer les instruments: il y a ABG, spécialisé dans la musique et le cinéma, les assurances Adagio, qui portent bien leur nom, Aon aussi, du côté des plus généralistes. N’hésitez donc pas à contacter votre assurance, en cas de problèmes de paiement et d’hésitation à continuer à assurer votre instrument de travail.

L'équipe de l'émission :