Musique connectée
Magazine
Lundi 8 avril 2019
1 min

Levée de fonds record pour Artiphon

La start-up américaine Artiphon vient tout juste de lever la coquette somme de deux millions de dollars auprès d’un fonds piloté par la maison de disque Warner Music et une telle levée de fonds pour une start-up qui commercialise un instrument de musique, ça n’arrive pas tous les jours.

Levée de fonds record pour Artiphon
Artiphon, La start-up américaine Artiphon vient tout juste de lever la coquette somme de deux millions de dollars auprès d’un fonds piloté par la maison de disque Warner Music , © Artiphon

La start-up américaine Artiphon vient tout juste de lever la coquette somme de deux millions de dollars auprès d’un fonds piloté par la maison de disque Warner Music et une telle levée de fonds pour une start-up qui commercialise un instrument de musique, ça n’arrive pas tous les jours. 

Tous les sons que vous entendez viennent d’un même instrument : un instrument numérique qui répond au petit nom absolument pas poétique de « Instrument 1 » et qui se présente comme un manche de guitare sans cordes, mais tactile, que l’on peut transformer en clavier ou en batterie car il est relié à un logiciel et permet d’imiter une grande variété d’instruments.

L’histoire d’Artiphon, une success story

La start-up démarre fort en 2015 avec une première levée de fonds tonitruante grâce à une campagne de financement participatif : plus d’un million d’euros de récoltés, un record. Et puis l’instrument mis au point dans les laboratoires d’Artiphon est vite sacrée meilleure invention musicale par le journal le Times. Aujourd’hui le chiffre d’affaires d’Artiphon flirte avec les 6 millions de dollars par an. Six millions de dollars ça veut dire des milliers de clients dans le monde entier : un engouement contagieux qui s’explique par le fait que ce type d’instrument numérique, intuitif et « tout-en-un » rend la création musicale plus accessible ! Grâce à son prix notamment : moins de 400 euros.

On précise qu’en plus, ces instruments ne sont pas les ennemis des instruments plus traditionnels : la preuve, l’instrument commercialisé par Artiphon plaît beaucoup aux musiciens professionnels. Guitaristes et bassistes de jazz notamment, mais aussi les certains musiciens classiques, qui y voient une vraie respiration.

Au-delà de son aspect ludique, ce type d’instruments pourrait bien jouer un rôle important dans le futur de la création musicale électronique. En tapant Artiphon sur internet, vous trouvez d’ailleurs pléthore de tutos avec des méthodes et des compositions pour cet instrument, qui est même enseigné dans l’école de musique connectée de Saint-Etienne.

L'équipe de l'émission :