Dimanche 13 mars 2016
58 min

Bedrich Smetana, l'homme qui n'était pas assez nationaliste

Toute sa vie, le compositeur tchèque Bedrich Smetana a prétendu refléter l'identité nationale de son pays. Sa musique a pourtant souvent été jugée sévèrement : Smetana a été accusé de n'être pas assez tchèque. Cette semaine, dans Musicus Politicus, Bedrich Smetana, l'homme qui n'était pas assez nationaliste.

♫ Bedrich Smetana
Le camp de Wallenstein, poème symphonique
Orchestre philharmonique tchèque
Rafael Kubelik,
direction
Enregistré le 15 décembre 1943
SU 1911-2

♫ Bedrich Smetana
Le Baiser
Berceuse de Vendulka
Renée Fleming, soprano
Philharmonia Orchestra
Sebastian Lang-Lessing
, direction
Decca 4785107

♫ Bedrich Smetana
Au bord de la mer
Roumiana Athanassova, piano
Ligia Digital 0103063-98

♫ Bedrich Smetana
Ma patrie
Depuis les prairies et forêts de Bohème
Orchestre philharmonique tchèque
Karel Ancerl
, direction
Enregistré dans la salle Smetana de Prague, le 12 mai 1968
Andante 2154

♫ Bedrich Smetana
Quatuor à cordes n°1 en mi mineur
Quatuor Takacs
Hyperion, CDA67997

♫ Bedrich Smetana
Ma Patrie
Vlatva (Moldau)
London Symphony Orchestra
Colin Davi
s, direction
LSO0516, SACD

► Bibliographie :
Guy Erismann
Smetana l'éveilleur
Actes Sud, 1993

L'équipe de l'émission :
Mots clés :