Musicopolis
Magazine
Mercredi 18 septembre 2019
25 min

Vienne, 1824 : Schubert compose la Sonate Arpeggione

Bienvenue chez Vinzenz Schuster. Le guitariste a réuni quelques amis pour une soirée musicale. Il a hâte de faire entendre une nouvelle oeuvre, écrite spécialement pour lui. Depuis quelques temps il s'est entiché d'un nouvel instrument, qu'on appelle guitare-violoncelle ou "arpeggione"...

Vienne, 1824 : Schubert compose la Sonate Arpeggione
Le domicile de Franz Schubert à Vienne au 6 Kettenbruckengasse. , © De Agostini via Getty Images

La sonate composée par Schubert pour l'arpeggione a certainement été appréciée par ses amis, et notamment par celui à qui elle était destinée : Vinzenz Schuster. Néanmoins comme de nombreuses de ses œuvres, elle a dû attendre très longtemps pour être publiée. Jusqu'en 1871. A ce moment-là (le compositeur et le premier interprète sont morts depuis longtemps), le titre mentionne "Sonate pour arpeggione ou violoncelle". Une partie de violon alternative est proposée également. Il est vrai que depuis l'audition de décembre 1824, l'instrument originel a disparu, et comme Schubert n'a pas écrit spécifiquement pour le violoncelle, on était bien content de lui fournir cette partition…

La Sonate Arpeggione jouée par Nicolas Deletaille, (arpeggione) et Alain Roudier, (fortepiano)

Programmation musicale

Franz Schubert (1797-1828)
Sonate Arpeggione (novembre 1824) I. Allegro moderato
Nicolas Deletaille, arpeggione Benjamin Labrique, 2001, Paul Badura-Skoda, pianoforte Conrad Graf, v. 1820
Fuga Libera FUG529

Franz Schubert (1797-1828)
Sonate Arpeggione (novembre 1824) I. Allegro moderato
Sonia Wieder-Atherton, violoncelle, Imogen Cooper, piano
RCA 74321 63098 2

Franz Schubert (1797-1828)
Sonate Arpeggione (novembre 1824)   II. Adagio Sonia Wieder-Atherton, violoncelle, Imogen Cooper, piano
RCA 74321 63098 2

Franz Schubert (1797-1828)
Sonate Arpeggione (novembre 1824) III. Allegretto
Sonia Wieder-Atherton, violoncelle, Imogen Cooper, piano
RCA 74321 63098

L'équipe de l'émission :