Musicopolis
Magazine
Mercredi 4 mars 2020
24 min

Vienne, 1808 : Création de la Symphonie n°5 de Ludwig van Beethoven

"Fleur de lave", "cortège triomphal", "grandeur tragique","Symphonie du Destin" et pince à linge... la Cinquième de Beethoven a fait couler beaucoup d'encre. Musicopolis vous invite à découvrir la naissance d'un mythe, le 22 décembre 1808 dans un Theater an der Wien mal chauffé...

Vienne, 1808 : Création de la Symphonie n°5 de Ludwig van Beethoven
Aquarelle représentant le Theater an der Wien en 1809. , © Imagno

"Une grande symphonie très développée et trop longue"

Au cours de l'année 1808, Beethoven cherche à organiser un concert des dernières œuvres qu'il a composées. Ce sera chose faite le 22 décembre. Il le conçoit à la fois comme un concert d'adieu à Vienne, qui n'a pas su le retenir en lui offrant une situation stable, et sans doute comme un dernier appel lancé à ses mécènes pour trouver une solution viable. Il clame à droite et à gauche qu'il a accepté le poste proposé par Jérôme Bonaparte à Cassel. La manœuvre réussit, puisque deux mois et demi plus tard, trois nobles protecteurs vont rédiger un contrat lui assurant une rente annuelle, sans aucune contrepartie, sauf le fait de rester à Vienne…

Ce soir du 22 décembre 1808, est celui de la création de la 5ème symphonie de Beethoven. Entre autres. Au cours d'un concert de quatre heures, composé uniquement de nouvelles œuvres du compositeur, jamais entendues encore par les Viennois. Peu de commentaires, si ce n'est cette mention de Johann Friedrich Reichardt "une grande symphonie très développée et trop longue".

"Ainsi frappe le destin à la porte"

Le 22 décembre 1808, la 5ème symphonie a été bien écoutée. On a remarqué sa grandeur tragique, et le passage progressif de l'ombre à la lumière. L'écrivain et compositeur E.T.A Hoffmann rédigera l'année suivante un long commentaire dans lequel il déclare que Beethoven est un compositeur "romantique". Un autre jugera que cette symphonie est un "fleuve de lave" qui se transforme en "cortège triomphal". Et lorsqu'on demandera à Beethoven lui-même ce que signifient les premières notes de l'oeuvre, il répondra "Ainsi frappe le destin à la porte".

Programmation musicale

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n°5 en ut mineur op 67 (1807-1808) II. Andante con moto
Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner
Archiv Produktion 439900-2

Anton Fischer (1778-1808)
Ouverture de Raul der Blaubart (Vienne 1804)
Concerto Stella Matutina, direction Martin Skamletz
Fra Bernardino FB1811678

Ignaz von Seyfried (1776-1841)
Marche de l'Opéra Die Tage der Gefahr de Cherubini, pour orchestre à vents (1805)
Concerto Stella Matutina, direction Martin Skamletz
Fra Bernardino FB1811678

Luigi Cherubini (1760-1842)
Introduction du 3ème Acte de Lodoïska (Paris 1791, Vienne 1805)
Concerto Stella Matutina, direction Martin Skamletz
Fra Bernardino FB1811678

Antonin Reicha (1770-1836)
Symphonie en Fa majeur (composition Vienne 1808)
Akademie Beethoven, direction Jan Caeyers
Valois V 4834

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n°5 en ut mineur op 67 (1807-1808) I. Allegro con brio
Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner  
Archiv Produktion 439900-2

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n°5 en ut mineur op 67 (1807-1808) II. Andante con moto
Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner
Archiv Produktion 439900-2

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n°5 en ut mineur op 67 (1807-1808) III.Scherzo
Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner
Archiv Produktion 439900-2

L'équipe de l'émission :