Musicopolis
Magazine
Mercredi 19 février 2020
24 min

Strasbourg 1951 : Le Concerto pour piano d'André Jolivet

Le Festival de Strasbourg est le plus ancien de France. On y entend des œuvres classiques et quelques créations. Le 13 juin 1951, le public a très bien accueilli la création du Stabat mater de Poulenc ce qui ne fut pas le cas du Concerto pour piano de Jolivet, créé le 19 juin.. au milieu des huées.

Strasbourg 1951 : Le Concerto pour piano d'André Jolivet
Vue de Strasbourg , © Piero Damiani

« Au fou ! » 

Une sorte d'hostilité est perceptible dans la salle dès le premier mouvement du Concerto pour piano d'André Jolivet (1905-1974) avec Lucette Descaves (1906-1993) au piano, le calme revient pendant le mouvement lent, et à la fin du troisième mouvement, les esprits se déchaînent, les pour et les contre s'affrontant à grand renfort de sifflets, de huées et d'applaudissements nourris. Quelques jours plus tard, Claude Rostand écrit dans le journal Carrefour : "A la dernière mesure, le public se trouva partagé en deux camps : applaudissements d'une part, cris d'oiseaux et sifflets de l'autre."On entend un "Au fou" au début des applaudissements. Les oreilles du public du festival de Strasbourg n'étaient pas préparées à ça, d'autant plus que juste avant, dans le même concert, était programmée l'Alborada del Gracioso de Ravel.  Autre style. 

L'ambiance un peu houleuse de la soirée du 19 juin 1951 n'a pas que des raisons musicales. André Jolivet a eu un premier contact avec l'orchestre une semaine auparavant, non comme compositeur d'une oeuvre en création, mais comme directeur de la musique de la Comédie Française. Cette vénérable maison a été invitée à jouer Le Bourgeois gentilhomme de Molière dans une nouvelle mise en scène de Jean Meyer. L'orchestre de Strasbourg jouera la musique de scène de Lully arrangée par Jolivet, qui doit les diriger. La répétition se passe très mal, sans que Jolivet en soit le moins du monde responsable ; il y a des mots entre les comédiens et les musiciens, qui jurent que personne n'applaudira lors de la représentation.

ARCHIVE INA : La création du Concerto pour piano d'André Jolivet 

Enregistré le 13/06/1951 au Palais des Fêtes de Strasbourg dans le cadre du Festival. Enregistrement inédit. 

À ÉCOUTER

Création du Concerto pour piano d'André Jolivet

Programmation musicale 

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) III. Allegro frenetico Lucette Descaves, piano, Orchestre de Strasbourg, direction André Jolivet (création à Strasbourg le 19 juin 1951

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) I. Allegro deciso Lucette Descaves, piano, Orchestre de Strasbourg, direction André Jolivet (création à Strasbourg le 19 juin 1951

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) / arrangement André Jolivet (1905-1974)Le Bourgeois gentilhomme (1670) Acte IV. Cérémonie turque Orchestre de la Comédie Française, direction André Jolivet (enr mai 1955, Comédie Française)
EMI 3852802

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) I. Allegro deciso Lucette Descaves, piano, Orchestre de Strasbourg, direction André Jolivet (création à Strasbourg le 19 juin 1951)

André Jolivet (1905-1974)Sonate pour piano n°1 (1945) I. Allegro Daniel Wayenberg, piano
EMI 5852072

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) I. Allegro deciso Pascal Gallet, piano, Orchestre Symphonique de Duisburg, direction Jonathan Darlington
Maguelone MAG 111.171

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) II. Senza rigore Pascal Gallet, piano, Orchestre Symphonique de Duisburg, direction Jonathan Darlington
Maguelone MAG 111.171

André Jolivet (1905-1974)Concerto pour piano et orchestre (1949-50) III. Allegro frenetico Pascal Gallet, piano, Orchestre Symphonique de Duisburg, direction Jonathan Darlington
Maguelone MAG 111.171

L'équipe de l'émission :