Musicopolis
Magazine
Mardi 23 novembre 2021
25 min

Sammartini, père de la symphonie

Dans cet épisode de Musicopolis, Anne-Charlotte Rémond revient sur la vie du compositeur Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775), pionnier de l'art symphonique.

Sammartini, père de la symphonie
Portrait de Giovanni Battista Sammartini (1700-1775). Peinture anonyme, entreposée au Civico Museo., © Getty / Stefano Bianchetti/Corbis via Getty Images

Milan, berceau de la symphonie

Plusieurs ont voulu accorder le titre de « père de la symphonie » à divers compositeurs, d’autres le revendiquent, mais le premier de tous est Giovanni Battista Sammartini de Lombardie.
 Il n’est plus très connu aujourd’hui, il a passé toute sa vie à Milan, n’a pas cherché à aller à l’étranger ou à faire de l’opéra, il n’a pas écrit d’ouvrage théorique important ou fondé d’école mais il a développé un style qui a influencé au moins deux générations de musiciens après lui, tout en vivant une modeste vie de maître de chapelle à l'année. De son vivant, Sammartini a été immensément connu, ses partitions circulant dans toutes l’Europe mais plutôt sous le nom de San Martini (la version italianisée de Saint Martin). Il est en effet le fils d’un hautboïste français émigré en Italie, d’ailleurs l’un de ses frères aînés Giuseppe, est devenu hautboïste lui aussi ainsi que compositeur, et il a fait une grande partie de sa carrière à Londres. Accumulant les postes dans des églises, Sammartini se prête aussi un peu au jeu de l’enseignement au Collegio de’Nobili… c’est qu’il faut bien gagner son pain !

 Mais pourquoi donc Sammartini compose-t-il des symphonies ? C'est à l’Opéra que l'histoire du genre commence : une ouverture d'oratorio ou d'opéra, comme celle que Sammartini compose pour _Meme_t (un de ses rares opéras) n’est pas très différente d'une symphonie : trois mouvements, le premier vif, un peu élaboré, le deuxième plus lent, assez chantant, le troisième vif et dansant ainsi qu'une orchestration limitée aux cordes. C'est ainsi que se présentent toutes ses premières symphonies, avec une durée totale qui dépasse rarement les dix minutes. Mais pour devenir le père de la symphonie, il ne suffit pas d'écrire des morceaux qui ressemblent à une ouverture d'opéra ou d'oratorio. Il faut avoir l'occasion de les faire jouer !
C'est là que le fait que Sammartini vive à Milan est très important. En effet, il y a dans cette ville un grand nombre de musiciens amateurs qui se réunissent pour jouer ensemble, à qui il faut fournir de nouvelles partitions régulièrement. C'est donc ce que Sammartini fait, il fournit des symphonies, et va même fonder une Académie Philharmonique qui réunit mélomanes et musiciens professionnels…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Retrouvez toute l'actualité de Musicopolis sur notre page Facebook !

Programmation musicale

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte I. Introduzione (Symphonie JC 88) I. Presto
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte I. Introduzione (Symphonie JC 88) I. Presto
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte I. Introduzione (Symphonie JC 88) II. Andante
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giuseppe Sammartini (1695-1750)
Sonate pour Hautbois et basse continue op 13 n°4 en Sol majeur II. Allegro
Xavier Blanch Mezquiriz, hautbois, Ensemble Hippocampus
Arsis 4237

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte II. Introduzione
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Miserere JC112 IV. Choeur "Tunc impotent"
Cappella Musicale Sainte-Cécile de Lucques, Orchestre de chambre Luigi Boccherini, direction Gianfranco Cosmi
Bongiovanni GB 2383-2

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Te Deum I.Te Deum laudamus 
Cappella Musicale Sainte-Cécile de Lucques, Orchestre de chambre Luigi Boccherini, direction Gianfranco Cosmi
Bongiovanni GB 2383-2

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
L'Agrippina, moglie di Tiberio (1743) Air d'Agrippina "Deh lasciami in pace"
Ann Hallenberg, mezzo-soprano, Il Pomo d'Oro, direction Riccardo Minasi
Deutsche Harmonia Mundi 88875055982

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Fa majeur JC 36 (entre 1730 et 39) I. Presto
Aradia Ensemble, direction Kevin Mallon
Naxos 8.557298

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 16 (entre 1730 et 39) III. Presto
Aradia Ensemble, direction Kevin Mallon
Naxos 8.557298

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en sol mineur JC 57 (vers 1749) III. Allegro
Europa Galante, direction Fabio Biondi
Virgin 3634302

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 22 I. Presto
Accademia d'Arcadia, direction Alessandra Rossi Lürig
BRILLIANT CLASSICS 93610

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 11 III. Presto
Accademia d'Arcadia, direction Alessandra Rossi Lürig
BRILLIANT CLASSICS 94019

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte I. Introduzione (Symphonie JC 88) I. Presto
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte I. Introduzione (Symphonie JC 88) II. Andante
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giuseppe Sammartini (1695-1750)
Sonate pour Hautbois et basse continue op 13 n°4 en Sol majeur II. Allegro
Xavier Blanch Mezquiriz, hautbois, Ensemble Hippocampus
Arsis 4237

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Memet (1732) Acte II. Introduzione
Camerata del Titano, direction Augusto Ciavatta
Dynamic CDS 386/1-3

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Miserere JC112 IV. Choeur "Tunc impotent"
Cappella Musicale Sainte-Cécile de Lucques, Orchestre de chambre Luigi Boccherini, direction Gianfranco Cosmi
Bongiovanni GB 2383-2

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Te Deum I.Te Deum laudamus 
Cappella Musicale Sainte-Cécile de Lucques, Orchestre de chambre Luigi Boccherini, direction Gianfranco Cosmi
Bongiovanni GB 2383-2

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
L'Agrippina, moglie di Tiberio (1743) Air d'Agrippina "Deh lasciami in pace"
Ann Hallenberg, mezzo-soprano, Il Pomo d'Oro, direction Riccardo Minasi
Deutsche Harmonia Mundi 88875055982

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Fa majeur JC 36 (entre 1730 et 39) I. Presto
Aradia Ensemble, direction Kevin Mallon
Naxos 8.557298

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 16 (entre 1730 et 39) III. Presto
Aradia Ensemble, direction Kevin Mallon
Naxos 8.557298

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en sol mineur JC 57 (vers 1749) III. Allegro
Europa Galante, direction Fabio Biondi
Virgin 3634302

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 22 I. Presto
Accademia d'Arcadia, direction Alessandra Rossi Lürig
BRILLIANT CLASSICS 93610

Giovanni Battista Sammartini (v.1700-1775)
Symphonie en Ré majeur JC 11 III. Presto
Accademia d'Arcadia, direction Alessandra Rossi Lürig
BRILLIANT CLASSICS 94019

L'équipe de l'émission :