Musicopolis
Magazine
Vendredi 19 janvier 2018
25 min

Robert Schumann à Leipzig en 1836 (5/5)

1836, Schumann l’évoque comme « son année triste ». C'est l'année de la mort de sa mère, et l'année de sa séparation forcée d'avec Clara, sa bien-aimée. Mais c'est cependant une année fructueuse. Le compositeur achève à Leipzig l'écriture du Concert sans orchestre op 14, et de la Fantaisie op 17.

Robert Schumann à Leipzig en 1836 (5/5)
Portrait de Robert Schumann par Josef Kriehuber (1839), © Getty

"Tu ne peux comprendre la Fantaisie qu'en te reportant en esprit à ce douloureux été de 1836 où je renonçai à toi…Le premier mouvement est ce que j'ai écrit de plus subtil, c'est une plainte profonde qui s’élance vers toi."

Robert Schumann dans une lettre à Clara Wieck (1838)

Programmation musicale

Felix Mendelssohn (1809-1847)
Le conte de la belle Mélusine, Ouverture op 32 (1833, révision automne 1835)
Orchestre Symphonique de Londres, direction Claudio Abbado
DGG 423104-2

Frédéric Chopin (1810-1849)
Concerto pour piano n°1 en mi mineur op 11 (1830) II. Romance Larghetto
Krystian Zimermann, piano, Orchestre symphonique de Los Angeles, direction Carlo-Maria Giulini
DGG 415970-2

Frédéric Chopin (1810-1849)
Etude op 10 n°1 en Do majeur (nov 1830)
Nelson Freire, piano
Decca 475 6617

Felix Mendelssohn (1809-1849)
Quatuor à cordes n°1 en Mi bémol majeur (1829) IV. Molto allegro e vivace
Quatuor Talich
La Dolce volta LDV 115.7

Robert Schumann (1810-1856)
Concert sans orchestre op 14 (1836) IV. Prestissimo possibilie
Aldo Ciccolini, piano
Cascavelle VEL 3146/4

Robert Schumann (1810-1856)
Concert sans orchestre op 14 (1836) I. Allegro
Eric Le Sage, piano
Alpha ALPHA 110

Robert Schumann (1810-1856)
Concert sans orchestre op 14 (1836) III. Variations sur un thème de Clara Wieck
Byron Janis, piano
Mercury MERC 434333-2

Robert Schumann (1810-1856)
Fantaisie op 17 (1836) I. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen
Philippe Bianconi, piano
Lyrinx LYR 276

Robert Schumann (1810-1856)
Fantaisie op 17 (1836) I. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen
Philippe Bianconi, piano
Lyrinx LYR 276

Robert Schumann (1810-1856)
Fantaisie op 17 (1836) I. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen (citation de la Bien-aimée lointaine)
Philippe Bianconi, piano
Lyrinx LYR 276

Robert Schumann (1810-1856)
Fantaisie op 17 (1836) III. Langsam getragen
Martha Argerich, piano
Sony 88985320352-02

Robert Schumann (1810-1856)
Fantaisie op 17 (1836) III. Langsam getragen
Martha Argerich, piano
Sony 88985320352-02

Bibliographie, liens, vidéos…

Passez votre pointeur sur l'image ci-dessous et cliquez sur les icônes pour accéder à la bibliographie, à des liens, et des découvertes...

Une de la revue musicale « Neue Zeitschrift für Musik » (1836, n°1) fondée et dirigée par Robert Schumann.

L'équipe de l'émission :