Musicopolis
Magazine
Mardi 15 octobre 2019
25 min

Paris, 1803 : Création de la « Symphonie concertante op.76 n°6 » de François Devienne

Ce 16 fructidor de l'an XI ou 3 septembre 1803 à l’École royale de chant et de déclamation de Paris (ancêtre du Conservatoire), on donne à entendre en première audition la Symphonie Concertante pour deux flûtes de l'illustre professeur Devienne. Souffrant, il ne lui reste que deux jours à vivre...

Paris, 1803 : Création de la « Symphonie concertante op.76 n°6 » de François Devienne
« La Garde nationale de Paris part pour l'armée », septembre 1792, Léon Cogniet (1794-1880), © Heritage Images

C'est dans la petite salle de la rue Bergère (300 places environ), qu'ont lieu les concerts du Conservatoire. Décidément, elle est bien petite cette salle, et il faudra bientôt se décider à en construire une autre. Ce sera pour l'Empire. Pour le moment, nous n'en sommes qu'au Consulat. En tous cas, les concerts qui sont donnés là sont toujours très courus. Le public est connaisseur, et vient pour écouter la musique, pas seulement pour se faire voir comme c'est le cas dans les théâtres ! On sait qu'ici au moins, les musiciens auront répété autant qu'il le faut pour arriver à une exécution parfaite. Ce 16 fructidor de l'an XI, ou si vous préférez, ce 3 septembre 1803, au programme la Symphonie Concertante pour deux flûtes de François Devienne.

Alors que l'orchestre commence à jouer avec énergie, et que les deux solistes avant leur entrée ressentent sans doute un petit pincement de trac, il est probable que dans la salle nombreux sont ceux qui pensent avec émotion au compositeur. François Devienne n'est pas dans la salle. Et pour cause : il est malade ; depuis longtemps. Depuis le mois de mai (le mois de floréal), il a été hospitalisé, en fait interné à la maison de Charenton. Là il a été "placé entre les mains des gens de l'art, nous dit un de ses élèves, qui lui donnent tous leurs soins pour le guérir d'un dérangement du cerveau qui a dégénéré en véritable folie, causée par les différents chagrins qu'il a éprouvés pendant la Révolution…". Il va si mal, en ce 3 septembre, qu'il ne lui reste que 2 jours à vivre…

Programmation musicale

François Devienne (1759-1803)
Symphonie Concertante pour deux flûtes en Sol majeur (v. 1799-1800) I. Allegro
Andras Adorjan, Marianne Henkel, flûtes, Orchestre de chambre de Munich, direction Hans Stadlmair
Tudor 1620

François Devienne (1759-1803)
Sonate en Sol majeur pour 2 flûtes op 71 n°1
Alexandra Kollo, Jens Lohmann, flûtes traversières baroques
Profil PH15033

François Devienne (1759-1803)
Sonate en sol mineur op 24 n°5 (vers 1788) I. Allegro con espressione
Sergio Azzolini, basson, Ilze Grudule, violoncelle, Diego Cantalupi, luth
MDG 304 1749-2

François Devienne (1759-1803)
Concerto pour flûte n°13 en Ré majeur
Patrick Gallois, flûte, Orchestre de chambre suédois
Naxos 8573697

Joseph Haydn (1732-1809)
Symphonie en do majeur n°82 "L'Ours" (1786) IV. Finale
Le Concert de la Loge Olympique, direction Julien Chauvin
Aparte AP186

François Devienne (1759-1803)
Symphonie Concertante pour flûte, hautbois, cor et basson (1789) I. Allegro
Tami Krauz, flûte, Emma Black, hautbois, Javier Zafra, basson, Nicolas Chedmail, cor, Le Concert de la Loge Olympique, direction Julien Chauvin
Aparte AP186

François Devienne (1759-1803) arrt Mathieu Lussier
Les Visitandines (1792) Trio : "Quoi ! Vous voulez coucher dans la maison ?"
Mathieu Lussier, basson, Pascale Giguère, violon, Jean-Louis Blouin, alto, Benoit Loiselle, violoncelle
Atma Classic ACD22583

Charles-Simon Catel
Ouverture en ut
Orchestre d'Harmonie des Gardiens de la Paix de Paris, direction Claude Pichaureau
Musifrance 245005-2

François Devienne (1759-1803)
Symphonie Concertante pour deux flûtes en Sol majeur (v. 1799-1800) III. Allegretto con grazia
Andras Adorjan, Marianne Henkel, flûtes, Orchestre de chambre de Munich, direction Hans Stadlmair
Tudor 1620

L'équipe de l'émission :