Musicopolis
Magazine
Jeudi 2 septembre 2021
25 min

Norman Dello Joio, une moisson de prix

Influencé par le chant grégorien, le jazz et la musique de Verdi, Norman Dello Joio étonne et détonne ! Musicien contemporain à la musique conservatrice et éclectique, l'américain est le détenteur d'un nombre impressionnant de prix et distinctions.

Norman Dello Joio, une moisson de prix
Le compositeur Norman Dello Joio pose pour "Profile Of A Composer," on the Seven Lively Arts, 3 février 1958, © Getty

Un compositeur aux multiples influences

D'origine italienne, les parents de Norman Dello Joio arrivent à New York au début du 20ème siècle. Son père, organiste et coach pour les chanteurs du Metropolitan Opera, met rapidement son fils au clavier, vers l'âge de 4 ans. Norman Dello Joio vit ainsi entouré de musique. A 12 ans, il commence à aider son père comme assistant à l'orgue tandis qu'à 14 ans débute déjà sa carrière comme organiste et chef de choeur dans une petite église de banlieue du Bronx, Sainte Marie, Etoile de la Mer. En parallèle, il poursuit des études générales et joue beaucoup de jazz.  A Julliard, Norman s'inscrit en composition. Il aime fabriquer de la musique et compose ses premiers œuvres en 1937. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Au fil des années, Norman Dello Joio compose dans à peu près tous les genres musicaux. Dès 1950 il s'essaie à l'opéra, avec Le Triomphe de Jeanne, sur Jeanne d'Arc, une figure qui le fascine depuis l'enfance. Il se servira de nombreux éléments de ce premier opéra pour une symphonie ; Le Triomphe de Sainte Jeanne, qu'il retravaillera à nouveau dans le cadre d'un ballet pour Martha Graham, Dialogues Séraphiques, puis dans un autre opéra Le Procès de Rouen qui à son tour sera révisé pour être donné au New York City Opera. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un compositeur récompensé et engagé

La liste des prix reçus par Norman Dello Joio est impresionnante ! Dès 1937, il reçoit le Prix Elizabeth Sprague Coolidge, puis en 1942, le prix de composition de Town Hall ainsi que deux bourses Guggenheim les années suivantes. En 1945, la bourse de l'Académie Américaine des Arts et Lettres lui est remise, puis le Prix du Cercle des critiques musicaux, en 1948 et 1962. Il reçoit le Prix Pulitzer en 1957 pour les Méditations sur l'Ecclésiaste et un Emmy en 1965. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Au delà de son travail de compositeur, Norman Dello Joio mène des projets afin de favoriser la propagation de la musique dans les écoles. Il a ainsi mis en place le "Projet pour la musique contemporaine" qui fait intervenir de jeunes compositeurs dans les écoles. Pendant une quinzaine d'années, le projet a permis aux orchestres, choeurs ou fanfares des établissements, de faire entendre les oeuvres de plusieurs dizaines de compositeurs. 

Programmation musicale

Norman Dello Joio (1913-2008)
Méditations sur l'Ecclésiaste (1957) I. Largo (To everything there is a season, and a time to every purpose under the heaven)
Philharmonia Orchestra, direction David Amos
Harmonia Mundi HMU 906012

Norman Dello Joio (1913-2008)
Méditations sur l'Ecclésiaste (1957) IX. Spumante (… and a time to dance and to laugh…)
Philharmonia Orchestra, direction David Amos
Harmonia Mundi HMU 906012

Pietro Yon (1886-1943)
Etude de concert n°2
Ilaria Centorrino, orgue de l'église Saints Cosme et Damien de Variano Scalo, Italie

Pietro Yon (1886-1943)
Gesù bambino
Luciano Pavarotti, ténor, National Philharmonic Orchestra, direction Kurt Herbert Adler
Decca 414 044-2

Giuseppe Verdi (1813-1901)
Rigoletto Acte I. Air du duc "Questa o quella"
Enrico Caruso, ténor, Salvatore Cottone, piano (enregistré en 1902)
EMI 7610462

George Gershwin (1898-1937)
Rhapsody in blue (1924)
George Gershwin, piano, Paul Whiteman and his Orchestra (enrt 10 juin 1924)
Frémeaux et Associés FA 152

Norman Dello Joio (1913-2008)
Sonate n°2 (1943) III. Capriccio
Debra Torok, piano
Albany Records TROY344

Norman Dello Joio (1913-2008)
There is a Lady sweet and Kind (1946)
John Druary, ténor, Peter Rogell, piano
Concert Hall D6

Norman Dello Joio (1913-2008)
The Triumph of Saint Joan (1951) (Symphonie en 3 mouvements, d'après l'opéra retiré du catalogue)
Orchestre Symphonique de Nouvelle Zélande, direction James Sedares
Koch 3-7243-2

Norman Dello Joio (1913-2008)
Méditations sur l'Ecclésiaste (1957) VI. Larghetto con legerezza (and a time to heal…) Philharmonia Orchestra, direction David Amos
Harmonia Mundi HMU 906012

Norman Dello Joio (1913-2008)
Thème de la Série CBS "Air Power" (1956-57)

Norman Dello Joio (1913-2008)
Méditations sur l'Ecclésiaste (1957) II. Theme. Adagio con sentimento. (… a time to be born…)
Philharmonia Orchestra, direction David Amos
Harmonia Mundi HMU 906012

Norman Dello Joio (1913-2008)
A Jubilant Song (1946) D'après Walt Whitman "A Song of Joys"
American Boychoir, Matthew Schwinghammer, piano, direction James Litton
Virgin 5622952

L'équipe de l'émission :