Musicopolis
Magazine
Vendredi 26 juin 2020
24 min

Vienne, 1822 : Beethoven versus Rossini

Dans le duel Beethoven Rossini, ce ne sont pas les compositeurs qui s'affrontent, mais deux goûts différents d'un unique public. Celui des Viennois pour l'opéra italien avec Rossini et de la musique instrumentale dont Beethoven est le champion toute catégorie.

Vienne, 1822 : Beethoven versus Rossini
Rossini versus Beethoven , © Getty

Une ville cosmopolite 

Le lieu de la scène est donc Vienne, et nous sommes en 1822. Pourquoi cette année-là ? Parce que c'est celle de la visite de Rossini. Le 23 mars, la Wiener Zeitung annonce parmi les arrivées d'étrangers dans la capitale, celle de "Joachim Rossini, directeur d'opéra, avec six virtuoses du chant, de Naples".

La Vienne de 1822 est une ville cosmopolite et depuis longtemps de nombreuses populations y sont présentes. Bien sûr, celles des pays qui font partie de la couronne d'Autriche (pour faire court, les pays d'Europe centrale), mais aussi d'autres européens attirés par toutes les opportunités de travail qu'on trouve dans cette grande capitale. Parmi les travailleurs immigrés, pour la musique, ce sont principalement des Italiens…

L'opéra italien de Rossini face à la musique instrumentale de Beethoven

Pour Beethoven, 1814 est l'année du pic de sa popularité à Vienne. Cette année-là, il est applaudi par un large public, grâce à son opéra et à des oeuvres comme la Victoire de Wellington ; il est reconnu, il reçoit des commandes de hauts personnages, il a acquis une certaine sécurité de l'emploi. Six ans plus tard, en 1822, l'année de la venue de Rossini dans la capitale autrichienne, Beethoven ne s'est plus produit depuis longtemps. Il a 52 ans, il est sourd, il a beaucoup de problèmes de santé. Ses dernières oeuvres sont beaucoup moins… disons… faciles, que celles qui avaient fait son succès en 1814. Mais il reste plein d'ardeur pour la création. Il a en chantier ses deux dernières Sonates pour piano, op 110 et op 111, un cahier de Bagatelles,  les Variations Diabelli, la Missa solemnis et même une grande Symphonie, avec choeurs ! 

Programmation musicale

Gioacchino Rossini (1792-1868)
Zelmira (1822) Acte I. Choeur d'entrée "Oh sciagura !"
Boaz Senator, baryton, Ambrosian Singers, I solisti Veneti, direction Claudio Scimone
Warner Classics 0190295611156/20

Giovanni Priuli (1575-1626)
Canzona prima a 6
Oltramontano, direction Wim Becu
Etcetera KTC 4022

Antonio Salieri (1756-1825)
La Secchia rapita (1772) Acte II. Sc 4. Air de Gherarda "Sulle mie tempie"
Cecilia Bartoli, mezzo-soprano, Orchestre du Siècle des Lumières, direction Adam Fischer
Decca 475100-2

Gioacchino Rossini (1792-1868)
Otello (1816) Acte I. Duo Desdemona, Emilia "Vorrei che il tuo pensiero"
Frederica von Stade, Desdemona, Nucci Condò, Emilia, Philharmonia Orchestra, direction Jesús López Cobos
Philips 432456-2

Anton Diabelli (1781-1858)
Valse (1819)
Andreas Staier, piano d'après Conrad Graf
Harmonia Mundi HMC 902091

Franz Schubert (1797-1828)
Variation sur une valse de Diabelli
Andreas Staier, piano d'après Conrad Graf
Harmonia Mundi HMC 902091

Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Variation sur une valse de Diabelli
Andreas Staier, piano d'après Conrad Graf
Harmonia Mundi HMC 902091

Carl Czerny (1791-1857)
Variation sur une valse de Diabelli
Andreas Staier, piano d'après Conrad Graf
Harmonia Mundi HMC 902091

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Variations Diabelli (1819-1823) Variation n°13
Andreas Staier, piano d'après Conrad Graf
Harmonia Mundi HMC 902091

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fidelio op 72 (1805-1814) Acte I. Sc4. Quatuor Marzelline, Leonore, Jaquino, Rocco "Mir ist so wunderbar"
Barbara Bonney, Marzelline, Charlotte Margiono, Leonore, Deon van der Walt, Jaquino, Laszlo Polgar, Rocco, Orchestre de chambre d'Europe, direction Nikolaus Harnoncourt
Teldec 4509-94560-2

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Missa solemnis (1819-23) Gloria
Choeur Philharmonique tchèque de Brno, Orchestre de la Beethovenhalle de Bonn, direction Marc Soustrot
MDG 337 1129-2

Gioacchino Rossini (1792-1868)
Tancredi (1813) Air de Tancredi "Di tanti palpiti"
Vesselina Kasarova, Tancredi, Orchestre de la Radio de Munich, direction Roberto Abbado
RCA 09026 68349 2

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie n°9 en ré mineur op 125 (1822-24) V. Presto
Monteverdi Choir, Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner
Archiv Produktion 439900-2

L'équipe de l'émission :