Musicopolis
Magazine
Mardi 2 juin 2020
25 min

Le voyage de Charles de Brosses en Italie 1/3

En mai 1739, un certain Charles de Brosses, jeune trentenaire dijonnais, passionné d'histoire romaine, entreprend avec quelques amis un voyage en Italie afin d'écrire une "Histoire de la République romaine au VIIe siècle". Grâce à ses lettres, nous avons reconstitué son voyage en musique.

Le voyage de Charles de Brosses en Italie 1/3
Esquisse de Rome par Gaspare Vanvitelli, © Getty

Une quête musicale

Partie de Dijon, la petite troupe de Charles de Brosses s'arrête d'abord à Avignon, puis à Marseille, pour arriver en Italie après la traversée de Toulon, Cannes et Antibes. Le voyage continue en felouque, et jusqu'à Gênes, il faut faire escale plusieurs fois et dormir dans des endroits improbables, où l'on entend la musique d'une centaine d'enfants qui chantent les Litanies de la Vierge. Selon de Brosses "parmi les plaisirs que Gênes peut procurer, on doit compter pour un des plus grands celui d'en être dehors." Autrement dit, il est heureux d'en repartir très vite, et de poursuivre la route jusqu'à Milan. Là une déception l'attend. On n'est pas en période d'opéra !

Portrait de Charles de Brosses (1709-1777)
Portrait de Charles de Brosses (1709-1777), © Getty

Charles de Brosses, à défaut d'opéra à Milan, est à l'affût de toutes les occasions d'écouter de la musique. Une certaine "Mme Simonnetta, écrit-il à son ami de Blancey, nous a fait la faveur de nous faire entendre deux religieuses célèbres, qui quoiqu'elles aient la voix belle et qu'elles chantent très bien m'ont paru fort inférieures à la Vanloo, que vous avez sans doute entendue à Paris. Quant à leurs castrats, ces sortes de voix ne me plaisent pas du tout ; à l'exception d'un ou deux, tout ce que j'ai ouï m'a paru misérable. De plus, leurs récitatifs et leurs airs sont parvenus à un tel point de baroque, qu'ils me feraient revenir bientôt de mon extrême préférence pour la musique italienne par-dessus la française, s'ils n'eussent eu soin de me ramener à ma façon de penser ordinaire par quelques airs marqués au bon coin, par des symphonies admirables et des choeurs dont on ne saurait trop faire l'éloge."

Quant à leurs castrats, ces sortes de voix ne me plaisent pas du tout ; à l'exception d'un ou deux, tout ce que j'ai ouï m'a paru misérable. Charles de Brosses

Une halte à Vérone

A la fin du mois de juillet 1739, sur le chemin de Venise, Charles de Brosses et ses amis font une halte à Vérone. Pour se délasser ils vont au théâtre où ils admirent la vivacité des comédiens italiens, qu'ils trouvent bien meilleurs que ceux qui s'exportent vers la France. "Mais, écrit de Brosses, ce qui m'a surpris de plus en plus, quoique je l'aie vue tous les jours, c'est une jeune danseuse qui s'élève au moins aussi haut et aussi fort que Javilliers, qui fait vingt entrechats de suite, sans se reprendre, battus à huit, et de même de tous les entre-pas de force qu'on admire dans nos maîtres ; de sorte qu'à l'égard de la légèreté, la Camargo auprès d'elle est une danseuse de pierre de taille."

Programmation musicale

Francesco Durante (1684-1755)
Litanie delle Beata Maria Vergine en fa mineur (1750) III. Regina angelorum
Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
CPO CX 7571

Francesco Durante (1684-1755)
Messe Kyrie-Goria en la mineur
Roberta Mameli, soprano, Ursula Eittinger, alto, Die Kölner Akademie, direction Michael Alexander Willens
CPO 777 571-2

Francesco Durante (1684-1755)
Magnificat en Si bémol majeur IV. Choeur "Deposuit potentes"
Choeur Balthasar Neumann, Orchestre baroque de Fribourg, direction Thomas Hengelbrock
Deutsche Harmonia Mundi 05472 77369 2

Francesco Maria Veracini (1690-1768)
Sonate en sol mineur op 1 n°1 (1721) V. Giga del postiglione
Fabio Biondi, violon, Europa galante
Virgin 5455622

Antonio Lotti (1667-1740)
Crucifixus a 8 (1718)
Choeur de la Cathédrale de Westminster, direction Stephen Cleobury
ARGO 410 005-

Antonio Vivaldi (1778-1741)
Cantate O mie porpora più belle RV 685 (1718-20) III. Aria "No, non vidi"
Delphine Galou, contralto, Accademia Bizantina, direction Ottavio Dantone
Naïve OP30584

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en Mi bémol Maj op 8 n°5 RV 253 "La tempesta di mare" (pub. en 1725) I. Presto
Giuliano Carmignola, violon, Sonatori della Giocosa Marca
Erato 8573-80225-2

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en La Maj RV 335 "Il rosignuolo" (pub. en 1725) III. Allegro
Giuliano Carmignola, violon, Sonatori della Giocosa Marca
Erato 8573-80225-2

Johann Adolf Hasse (1699-1783)
Antigono (1743) Air de Berenice "Non partir bell idol mio"
Léa Desandre, mezzo-soprano, Opera Fuoco, direction David Stern
Aparte AP165D

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Gloria (1713) I. Gloria in excelsis Deo
Les Cris de Paris, direction Geoffroy Jourdain
Ambronay AMY047

L'équipe de l'émission :