Musicopolis
Magazine
Vendredi 25 septembre 2020
24 min

Mahler : la Symphonie n°4

"La Quatrième est si profondément différente de mes autres symphonies. Mais cette différence était nécessaire. Il me serait impossible de me répéter. De même que la vie va toujours de l'avant, il me faut à chaque fois parcourir un nouveau chemin".

Mahler : la Symphonie n°4
Photo de Gustav Mahler par Josef Szekely. 1896, © Josef Szekely/ullstein bild/Getty Images

Un compositeur d'été

Pris par ses multiples occupations en tant que chef d'orchestre de l'Opéra de Vienne, Gustav Mahler doit se résoudre à ne composer que pendant les vacances d'été. Maiernigg et son contexte champêtre et calme, lui donnent un cadre idéal pour composer ses monumentales symphonies. Mais son temps étant limité, Mahler a la hantise de ne pas profiter des quelques semaines annuelles où il laisse libre cours à sa créativité. C'est particulièrement vrai de la Quatrième Symphonie.

Une Symphonie "à part" chez Mahler

Loin des gros effectifs de ses autres symphonies (elle n'a même aucune partie de trombone), et retournant à une simplicité du propos, la Symphonie n° 4 témoigne de ses affinités avec la Nature. "Souvent dans mes oeuvres apparaissent des traces ou des émanations d'un monde mystérieux. Cette fois, c'est la forêt, avec ses merveilles et ses terreurs, qui a été déterminante et qui s'est glissée dans mon univers sonore" écrit-il à propos de cette symphonie, parachevée par un lied angélique chanté par une soprano.

Programmation musicale

Gustav Mahler (1860-1911)Symphonie n°4 (1899-1900) I. Bedächtig. (Nicht eilen) ; Recht gemächlich. [Délibéré. (Sans hâte) ; Très à l'aise.] Orchestre du Festival de Lucerne, direction Claudio Abbado (enrt live 2009)

Gustav Mahler (1860-1911)Symphonie n°4 (1899-1900) II. In gemächlicher Bewegung. Ohne Hast. [Dans un tempo modéré. Sans hâte. Orchestre du Festival de Lucerne, direction Claudio Abbado (enrt live 2009)

Gustav Mahler (1860-1911)Symphonie n°4 (1899-1900) III. Ruhevoll [Tranquille.] (Poco Adagio) Orchestre du Festival de Lucerne, direction Claudio Abbado (enrt live 2009)

Gustav Mahler (1860-1911)Symphonie n°4 (1899-1900) IV. Sehr Behaglich. [Très à l'aise.]
Margaret Price, soprano, London Philharmonic Orchestra, direction Jascha Horenstein (enrt 1971)
EMI

L'équipe de l'émission :