Musicopolis
Magazine
Vendredi 16 septembre 2016
28 min

Liszt en 1877 à Weimar, Rome et Budapest 5/5 : à Rome et la villa d'Este

Liszt part pour la troisième grande destination de ce qu'il appelle sa vie "trifurquée". Il pose ses valises à Rome où il rejoint son amie la Princesse Carolyne de Sayn Wittgenstein. Toujours sur la route, avant de repartir pour Budapest fin novembre, il passe quelques mois à la villa d'Este.

Aujourd'hui...

... Franz Liszt arrive à Rome. Après un voyage ponctué d'étapes à Bayreuth, Schillingsfürst et Munich, il rejoint la Princesse Carolyne de Sayn Wittgenstein avec qui il entretient une amitié amoureuse. Mariée, mais séparée, elle a tenté pendant 15 ans de faire annuler son mariage avec le pape pour pouvoir épouser Liszt. Cette requête est finalement refusée. Leur relation se distend car leurs idées sur la religion et sur le mode de vie de Liszt divergent de plus en plus. Le compositeur écrit à sa fille, au sujet de la princesse :

"Depuis des années vous savez que j'en suis réduit à différer douloureusement d'opinion avec Elle sur les points principaux de notre existence. Elle nage dans le fleuve des illusions"

Liszt se retire ensuite à l'Est de Rome, à Tivoli. Le cardinal von Hohenlohe met un appartement à sa disposition à la villa d'Este où il peut tranquillement se reposer et composer. Il est cependant tourmenté et d'humeur sombre. Il compose quelques pièces que lui inspirent les cyprès et des jets d'eau du jardin, mais son moral est au plus bas. Il retourne finalement à Budapest à la fin du mois de novembre 1877 et écrit à son amie Olga von Meyendorff :

"Comme je vous l'écrivais de Rome, je me sens finir, et même succomber, — sans plus souhaiter de prolongement.
Gardez cette confidence passablement naïve pour vous. Vis-à-vis d'autrui je tâcherai de garder bonne contenance."

Malgré ces sombres pensées, Liszt poursuit son enseignement à Budapest avec toujours la même passion et le grand dévouement qui lui sont propres.

La carte de ses déplacements

Programmation musicale

Franz Liszt (1811-1886)
Mazeppa Poème symphonique n°6
Orchester Wiener Akademie, direction Martin Haselböck
NCA 60250

Richard Wagner (1813 - 1883)
Siegfried (1857 ébauche de l'acte II) Acte II sc 2
Stephen Gould, Siegfried, Orchestre du festival de Bayreuth, direction Christian Thielemann
Opus Arte OA CD9003 D

Franz Liszt (1811-1886)
Christus (1862-66) 1. Introduction
Jenaer Philharmonie, direction Joshard Daus
Glor Classics GC09271

Franz Liszt (1811-1886)
Christus (1862-66) 1. Introduction
Jenaer Philharmonie, direction Joshard Daus
Glor Classics GC09271

Franz Liszt (1811-1886)
Christus (1862-66) 1. Introduction
Jenaer Philharmonie, direction Joshard Daus
Glor Classics GC09271

Franz Liszt (1811-1886)
Angelus (Prière aux Anges gardiens) (1877) Troisième Année de Pèlerinage - Italie
Aldo Ciccolini, piano
EMI 7 62641 2

Franz Liszt (1811-1886)
Aux Cyprès de la Villa d'Este N° II Thrénodie (1877)
Aldo Ciccolini, piano
EMI 7 62641 2

Franz Liszt (1811-1886)
Jeux d'eaux à la Villa d'Este (1877)
Aldo Ciccolini, piano
EMI 7 62641 2

Franz Liszt (1811-1886)
Christus (1862-66) 11. Tristis est anima mea
Richard Salter, baryton, Jenaer Philharmonie, direction Joshard Daus
Glor Classics GC0927

Franz Liszt (1811-1886)
Christus (1862-66) 14. Resurrexit, Christus vincit
Richard Salter, baryton, Jenaer Philharmonie, direction Joshard Daus
Glor Classics GC0927

Pour aller plus loin

Visite de la maison de Liszt à Weimar (en anglais) + Audio guide

Bibliographie

Alan Walker, Franz Liszt, Fayard, 1998, 2 volumes
Franz Liszt, Lettres à Cosima et à Daniela, présentées et annotées par Klara Hamburger, Mardaga, 1996
Franz Liszt, Correspondance, Lettres choisies, présentées et annotées par Pierre-Antoine Huré et Claude Knepper, Jean-Claude Lattès, 1987
Alfred Habets, Alexandre Borodine d'après la biographie et la correspondance publiées par M. Wladimir Stassoff, Fischbacher, 1893

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :