Musicopolis
Magazine
Jeudi 11 juin 2020
25 min

Les chants oubliés de la Comtesse de Die (1140-1212)

Portrait d'une musicienne méconnue. Le manuscrit dans lequel on trouve "A chantar", la chanson de la Comtesse de Die, aurait été réalisé pour Charles d'Anjou, le petit frère de Saint Louis, élevé à la Cour de France, au milieu des tournois, de la poésie courtoise, des chansons et des danses.

Les chants oubliés de la Comtesse de Die (1140-1212)
Buste de la COmtesse de Die à Die. , © Medias Citoyens Diois

Portrait d'une jeune fille en feu 

Le feu brûle dans l'immense cheminée, les tapis sont étendus devant les fauteuils et les tabourets garnis de coussin. On a démonté la table du repas, et les convives sont assis le plus près possible du feu. La maîtresse de maison quitte la fenêtre où elle s'est tenue un moment, scrutant les étoiles d'un oeil mélancolique. Elle s'assied, elle fixe la tenture sur le mur comme pour y trouver l'inspiration, et elle commence à chanter.

"Je dois chanter des choses que je préférerais taire Tant ma rancoeur est grande Envers celui que j’aime plus que tout. Pour lui ne valent ni grâce ni belles manières, Ni ma beauté, ni ma vertu, ni mon entendement. Car il m’a trompée et trahie Comme si j’étais devenue méprisable." C'est la Comtesse de Die qui chante ces mots, elle est trobaïritz, c'est-à-dire qu'elle trouve des poèmes et qu'elle les chante sur une mélodie qu'elle a composée elle-même. Une troubadour femme, en quelque sorte…

BnF ms. 854 fol. 141 - La comtesse de Die
BnF ms. 854 fol. 141 - La comtesse de Die , © Gallica

On sait qu'il y avait au Moyen Age des musiciennes professionnelles, jongleresses ou ménestrelles. Elles diffusent un répertoire populaire de chansons, chansons d'aube, ou de toile, ou de mal mariées. La Comtesse de Die ne fait pas partie de cette catégorie, en tant que Dame de noble naissance, elle pratique une poésie élaborée, au même titre que ses collègues troubadours. Il semble que dans la Provence des XII° et XIII° siècles, les femmes jouissaient de davantage de liberté que les siècles précédents, et les trobairitz ont été nombreuses. Elles étaient le plus souvent riches et instruites. On trouve mention d'une vingtaine d'entre elles et environ 32 poésies leur sont attribuées. Mais notre Comtesse de Die est la seule dont on ait une chanson dont nous sont parvenus à la fois le texte et la musique

Une vie en pointillé

La comtesse de Die a vécu probablement à la fin du 12ème siècle. C'est en tous cas ce que nous pouvons déduire de sa vida, une courte biographie en langue romane, inscrite dans un chansonnier provençal du siècle suivant. Voici la traduction de ce texte, dans son intégralité : "La Comtesse de Die épousa Guillaume de Poitiers ; elle était belle et bonne, devint amoureuse du seigneur Raimbaut d'Orange, et fit à son sujet maintes bonnes poésies." 

Programmation musicale

Comtesse de Die (fin du 12ème siècle ?)
A chantar m'er de so qu'ieu non volria
Mara Kiek, chant
Hypérion CDA66283

Manuscrit du Roi (v. 1270-1320)
Estampie royale n°4
Hesperion XXI, direction Jordi Savall
Alia Vox AVSA 9857

Comtesse de Die (fin du 12ème siècle ?)
A chantar m'er de so qu'ieu non volria
Brigitte Lesne, chant, harpe
Zig Zag Territoires ZZT090402

Comtesse de Die (fin du 12ème siècle ?)
A chantar m'er de so qu'ieu non volria
Montserrat Figueras, chant, Jordi Savall, lira, Pedro Estevan, percussions
EMI 8265102

Comtesse de Die (fin du 12ème siècle ?)
A chantar m'er de so qu'ieu non volria
Montserrat Figueras, chant, Jordi Savall, lira, Driss El Maloumi, oud, Michaël Grébil, luth médiéval, Pierre Hamon, flûte, Pedro Estevan, percussions
Alia Vox AVSA 9873 A/C

Raimon de Miraval (1160-1220)
Aissi cum es genser Pascors Lluis Vilamajo, chant, Hespérion XXI, direction Jordi Savall
Alia Vox AVSA 9873 A/C

Comtesse de Die / musique de Raimon de Miraval (1160-1220)
Estat ai en greu cossirier
Montserrat Figueras, chant, Jordi Savall, lira, Christophe Coin, vièle
EMI 8265102

Raimbaud d'Orange (1140-1273)
Ar resplan la flors envèrsa
Gérard Zuchetto, chant, Patrice Brient, Jacques Khoudir
VDE-GALLO

Comtesse de Die / musique de Bernard de Ventadorn (v.1130/40-v.1190/1200)
Ab joi et ab joven m'apais
Montserrat Figueras, chant, Jordi Savall, lira, Christophe Coin, vièle
EMI 8265102

Guiraut de Borneilh (v.1140-v.1200)
Tenso : Si us quer conselh, bel'ami'Alamanda
Montserrat Figueras, Josep Benet, chant, Hesperion XX, direction Jordi Savall
EMI 8265102

Comtesse de Die (fin du 12ème siècle ?)
A chantar m'er de so qu'ieu non volria
Montserrat Figueras, chant, Jordi Savall, lira, Driss El Maloumi, oud, Michaël Grébil, luth médiéval, Pierre Hamon, flûte, Pedro Estevan, percussions
Alia Vox AVSA 9873 A/C

L'équipe de l'émission :