Musicopolis
Magazine
Vendredi 31 janvier 2020
25 min

Les chansons de Gilles Binchois

A la découverte de Gilles de Bins, dit Binchois, compositeur officiel du puissant et cultivé duché de Bourgogne. Binchois a composé aussi bien de la musique religieuse que des chansons. Et il a été reconnu semble-t-il comme le plus grand de son époque !

Les chansons de Gilles Binchois
« Le Champion des Dames, » par « MARTIN LE FRANC, prevost de l'église de Lausane. » (1440)., © Gallica

Un duché très puissant

La Cour du duc de Bourgogne est l'une des plus fastueuse d'Europe. A tel point qu'elle est un modèle pour nombre de souverains. A l'époque qui nous intéresse, c'est le Duc Philippe le Bon qui règne. Il n'est pas roi, mais il a une véritable indépendance au milieu des grands pays européens Angleterre, France, St Empire germanique, Espagne et Portugal. Il mène une politique d'expansion de son duché, par quelques batailles, et surtout par des mariages et des achats. C'est ainsi que son champ d'action va bientôt s'étendre d'une part sur la Bourgogne proprement dite, une Bourgogne élargie qui va de Nevers à Besançon, de Mâcon à Bar-sur-Seine. Et d'autre part sur quelques Pays-Bas au Nord, qui s'étendent eux d'Amiens à Utrecht, de Bruges à Luxembourg. Pour faire régner la paix sur de si vastes territoires, éclatés et disséminés, dont les villes les plus distantes sont éloignées de près de 1000 kilomètres, le Duc Philippe le Bon est obligé de se déplacer pour se rendre dans les différents centres de son pouvoir. Parfois à Dijon au Sud, et la plupart du temps dans les villes de Lille, Bruges, et Bruxelles.

Carte du duché de Bourgogne sous le règne de Philippe le Bon
Carte du duché de Bourgogne sous le règne de Philippe le Bon, © wikimedia

Compositeur d'exception 

La musique est présente à la Cour de Bourgogne à chaque occasion de la vie. En dehors des repas et veillées de tous les jours, les moments exceptionnels sont légion : les banquets, les entrées cérémoniales dans les villes, les conférences d'état, les joutes et les tournois, les mariages ou les baptêmes.

Gilles de Bins, dit Binchois, est né très probablement vers 1400 à Mons. Et il a sans doute reçu son éducation dans cette ville dont la Cour est alors très proche de celle de France et de celle de Bourgogne. Son premier poste officiel semble avoir été justement à Sainte Waudru, la collégiale de Mons.

Le jeune Binchois a dû connaître une renommée extraordinaire, puisque dès 1428 (s'il est vraiment né en 1400, il a donc 28 ans), ses chansons sont recopiées dans un manuscrit en Italie. Donc très loin de Mons ou de Lille ! Et il faut prendre en considération que la compilation de chansons dans un manuscrit est chose fort coûteuse et rare et longue à mener à bien. Que ses oeuvres soient copiées si loin de chez lui montre assez en quelle estime sa musique est alors tenue. Cette estime continuera sa vie durant puisqu'on trouve ses oeuvres dans une cinquantaine de manuscrits qui s'étalent sur tout le 15ème siècle. Sa renommée est encore attestée par l'influence qu'il a eue sur ses successeurs, par le fait que ses chansons soient reprises, et qu'on lui consacre une déploration à sa mort.

Le coin du disquaire

Quinze - Comet Musicke
Quinze - Comet Musicke
  • "Quinze" par l'ensemble Comet Musicke 

Enregistré à l’automne 2018, le disque s’articule autour de Gilles de Bins, dit Binchois, et de Johannes Ockeghem : L’histoire d’un Maître bourguignon et de son élève flamand. Le disque a reçu la distinction Melómano de Oro du magazine espagnol Melómano et a été cité dans Le Meilleur de 2019 par le site espagnol Codalario.

Programmation musicale

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Les tres doulx ïeux du vïaire ma dame (Les très doux yeux du visage de ma dame)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Liesse m'a mandé salut
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Je me recommande humblement
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Ma dame que j'ayme et croy (Ma dame que j'aime et en qui je crois)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Te Deum
Ensemble chant 1450
Christophorus CHR 77332

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Da pacem Domine
Cappella Reial de Catalunya
Alia Vox AVSA 9875A/C

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Mon cuer chante joyeusement (Mon coeur chante joyeusement en se souvenant de la belle)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Je ne fai tousjours que penser
Georges Lartigau, orgue Les Artisans de Tournai 1986
Harmonic Records H / CD 8719

Johannes Ockeghem (v.1410-1497)
Mort tu as navré de ton dart (Mort tu as blessé de ton trait)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460)
Votre aleë me desplaist tant (Votre départ me déplait tant)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

Gilles de Bins, dit Binchois (v. 1400-1460
Filles a marier, ne vous mariez ja (Filles à marier, ne vous mariez jamais)
Comet Musicke, direction Francisco Mañalich
Son an Ero

L'équipe de l'émission :