Musicopolis
Magazine
Jeudi 18 juin 2020
25 min

Le séjour de Mozart à Mannheim (1777-1778)

Dans ces années-là, Mannheim est un centre musical idéal pour un compositeur en quête de bonne fortune et de commandes. Justement, c'est par là que le jeune Mozart, 21 ans, commence une tournée de prospection, après avoir démissionné de son poste à Salzbourg.

Le séjour de Mozart à Mannheim (1777-1778)
Le jeune Mozart à Salzbourg. Otto Robert Nowak (1874-1945). , © Getty Images

Ils pensent - parce que je suis petit et jeune - que rien de grand et de mûr ne peut être en moi ; mais ils en feront bientôt l'expérience." Wolfgang Amadeus Mozart

Une visite à "Monsieur Cannabich"

La première visite de Mozart à Mannheim est pour "Monsieur Cannabich", le directeur de l'orchestre.Wolfgang Mozart connaît déjà Cannabich, (qui le reçoit d'une manière "extraordinairement aimable"), et l'orchestre de Mannheim. Il les connaît d'un précédent voyage qu'il avait fait 15 ans plus tôt en 1763, il avait alors 7 ans. A présent, en 1777, Mozart n'est plus un enfant prodige, il a déjà dans son catalogue une quinzaine de messes, une vingtaine de motets ou litanies, 3 oratorios, une dizaine d'ouvrages dramatiques, des arias, une quarantaine de symphonies, des cassations, des concertos, des sonates et variations pour piano, toutes sortes de pièces de musique de chambre à 2, à 3, à 4, à 5. Bref, on comprend qu'après avoir été présenté au gratin de la ville, il écrive à son père : "Quelques-uns, qui me connaissent par renommée, étaient polis et pleins de respect. Mais d'autres, qui ne savaient rien de moi, m'ont regardé avec des yeux ronds, de manière assez ridicule. Ils pensent - parce que je suis petit et jeune - que rien de grand et de mûr ne peut être en moi ; mais ils en feront bientôt l'expérience."

Les éloges de la Princesse de Mannheim

Lorsque Mozart arrive à Mannheim, les musiciens sont en pleine préparation de la fête du prince électeur Carl Theodor, qui a lieu le 4 novembre. De nombreuses festivités musicales sont prévues, dont la représentation d'un opéra de Ignaz Holzbauer, le maître de chapelle du prince. Mozart assiste à la répétition, puis à la première. "La musique est très belle, écrit-il à son père. Ce qui m'étonne le plus, c'est qu'un homme aussi âgé que Holzbauer ait autant d'esprit ; car il y a un feu incroyable dans sa musique." Mozart peut être très critique, mais il ne ménage pas non plus ses compliments lorsqu'il y a lieu ! 

Au bout de quelques jours à Mannheim, Mozart réussit à se faire présenter au Prince Electeur et à son épouse. Il joue pour eux. Le Prince lui dit "Vous jouez incomparablement", et quant à la Princesse, elle lui dit (en français) "Monsieur, je vous assure, on ne peut pas jouer mieux." 

Programmation musicale

Christian Cannabich (1731-1798)Les Fêtes du Séraïlles (sic) Ouverture L'Arte del Mondo, direction Werner Ehrhardt
Ludim LM 002

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Sonate en ut majeur K 309 (1777) I. Allegro spiritoso Kristian Bezuidenhout, pianoforte Paul McNulty d'après Anton Walter 1805
Harmonia Mundi HMU 907529.30

Ignaz Holzbauer (1711-1783)Günther von Schwarzburg (1777) Air d'Anna "Ihr Rosenstunden" Mojca Erdmann, soprano, La Cetra, direction Andrea Marcon
DGG 477 8979

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Sonate en ut majeur K 309 (1777) III. Rondeau Kristian Bezuidenhout, pianoforte Paul McNulty d'après Anton Walter 1805
Harmonia Mundi HMU 907529.30

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Litaniae de venerabili en si bémol majeur K 125 (1772) I. Kyrie Choeur Arnold Schoenberg, Concentus Musicus de Vienne, direction Nikolaus Harnoncourt
Teldec 4509-90494-2

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Sonate en ut majeur K 309 (1777) I. Allegro spiritoso Kristian Bezuidenhout, pianoforte Paul McNulty d'après Anton Walter 1805
Harmonia Mundi HMU 907529.30

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Lucio Silla K 135 (1772) Air de Giunia "Ah se il crudel periglio" Sandrine Piau, soprano, Orchestre baroque de Fribourg, direction Gottfried von der Goltz
Naïve V 4955-2

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Lucio Silla K 135 (1772) Air de Giunia "Parto, m'affreto" Sandrine Piau, soprano, Orchestre baroque de Fribourg, direction Gottfried von der Goltz
Naïve V 4955-2

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Se al labbro mio non credi K 295 (1778) Helmut Krebs, ténor, Orchestre de la radio de Baden-Baden, direction Hans Rosbaud
SWR19066CD/9

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Non, sò d'onde viene K 294 (1778) Sabine Devielhe, soprano, Pygmalion, direction Raphaël Pichon
Parlophone 0825646075843

L'équipe de l'émission :