Musicopolis
Magazine
Lundi 1 novembre 2021
25 min

Le Padre Martini, un professeur bien sympathique

Anne-Charlotte Rémond revient sur l'histoire et la vie d'un professeur, compositeur et théoricien de la musique bolognais : Giovanni Battista Martini (1706-1784).

Le Padre Martini, un professeur bien sympathique
Portrait de Giovanni Battista Martini (1796-1784), date inconnue et auteur inconnu., © Getty / DEA/ A.Dagli Orti/ De Agostini via Getty Images

Un homme sympathique aux nombreux talents

Lorsqu'on commence à lire la biographie du Padre Martini, on est surtout étonné devant l'étendue de son activité. Non seulement il enseignait, mais il était également chercheur, théoricien et maître de chapelle, c'est-à-dire compositeur et chef d'orchestre. Avant de revenir sur le détail des activités du Padre Martini, faisons la connaissance de l'homme.
Comme l’indique le titre de l’émission, il était bien sympathique, nous le savons par le témoignage de ses contemporains ! C'est Charles Burney,  un historien et musicologue anglais, que nous allons trouver un témoignage de première main sur le Padre Martini. En 1770 en effet, alors qu'il commence à investiguer pour écrire une histoire de la musique, Burney effectue un grand voyage en France et en Italie, dans le but de rencontrer les principaux compositeurs en activité et de décrire la vie musicale de ces pays. Dans son livre, L'état présent de la musique en France, il fait le récit de sa visite au Padre Martini à Bologne. « Il est impossible en lisant son livre », écrit Burney à propos du Padre Martini, « de se faire une idée du caractère de ce bon et brave homme. Il n'a encore traité que la partie la plus aride et la plus absconse de son sujet, dans laquelle il a pu (:) montrer l'étendue et la profondeur de ses lectures et de son savoir, mais pas afficher l'excellence de son caractère, qui non seulement inspire le respect, mais aussi respire la gentillesse. Il joint la douceur, la philanthropie et une bonne humeur naturelle, à l'innocence de la vie, et à la simplicité de ses manières. ». C’est peut-être cette qualité qui explique sa renommée en tant qu’excellent professeur (notamment de Johann Christian Bach et de Mozart), mais ce n’est sûrement pas la seule…

Programmation musicale

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Te Deum en ré majeur (1740 - pour célébrer l'élection du pape Benoit XIV) I. Te Deum laudamus Ensemble Cantissimo, L'Arpa Festante, direction Markus Utz
Ars Musici AM 1408-2

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Concerto en Fa majeur pour clavecin et orchestre III. Balletto spiritoso
Oscar Milani, clavecin, L'Arpa Festante, direction Norbert Duchtel
Ars Musici AM 1408-2

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Magnificat (1747)
Ensemble Cantissimo, L'Arpa Festante, direction Markus Utz
Ars Musici AM 1408-2

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Concerto en Ré majeur pour deux hautbois, violoncelle et orchestre II. Lento
L'Arpa Festante, direction Norbert Duchtel
Ars Musici AM 1408-2

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
_Magnificat (1747)
_ Ensemble Cantissimo, L'Arpa Festante, direction Markus Utz
Ars Musici AM 1408-2

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Toccata Elena Sartori, orgue
Tactus TC 701306

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
_Protexisti me Deus
_ Thierry Wey, contre-ténor, Margit Übellacker, psaltérion, La Gioia Armonica, direction Jürgen Banholzer

Giovanni Pierluigi di Palestrina (v. 1525-1594)
Missa beatae Mariae Virginis I. Credo
Cappella Musicale di San Petronio de Bologne, direction Sergio Vartolo
Bongiovanni GB 5556/57-2

Johann Christian Bach (1735-1782)
Beatus vir (1758) IV. In memoria aeterna
Choeur de Chambre de l'Allemagne du Sud, Concerto Köln, direction Gerhard Jenemann
Carus 83.347

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Querite primum regnume Dei K 86 (9 octobre 1770)
Choeur Arnold Schoenberg, direction Nikolaus Harnoncourt
Teldec 4509-98928-2

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Sonate pour clavecin n°8 (publiée à Amsterdam en 1742) I. Preludio
Susanna Piolanti, clavecin Facchini, copie d'un Vincenzo Sodi de 1782
Tactus TC 701302

Giovanni Battista "Padre" Martini (1706-1784)
Te Deum en ré majeur (1740 - pour célébrer l'élection du pape Benoit XIV) VI. Dignare Domine
Ensemble Cantissimo, L'Arpa Festante, direction Markus Utz
Ars Musici AM 1408-2

L'équipe de l'émission :