Musicopolis
Magazine
Vendredi 4 décembre 2020
24 min

Le Conservatoire de musique et de Déclamation déménage. De la rue Bergère à la rue de Madrid

Fin 1910, Le Conservatoire de musique et de Déclamation, sous l'égide de son directeur Gabriel Fauré, déménage Rue de Madrid. Un évènement qui fait suite à plusieurs rapports alarmants.

 Le Conservatoire de musique et de Déclamation déménage. De la rue Bergère à la rue de Madrid
Portrait de Gabriel Fauré, directeur du Conservatoire au moment de son déménagement en 1910. Collection de la Philharmonie de Paris., © Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images/Hulton Fine Art Collection

De la nécessité de nouveaux locaux

Dès 1881, Jules Ferry avertit que les besoins du Conservatoire, notamment en terme de salles, du fait du nombre grandissant des élèves et des cours, ne sont plus adaptés aux locaux de la rue Bergère. Il propose donc son agrandissement ou son déménagement. La proposition est enterrée. Un nouveau rapport en 1896 avertit de l'importance toujours plus grande du problème, et de la vétusté de l’immeuble, qui met en danger la sécurité de tous. Il faudra toutefois attendre encore 14 ans pour que le Conservatoire s’installe enfin dans des locaux plus adaptés, rue de Madrid, dans une ancienne école de Jésuites. Les journaux en font leurs choux gras...

Programmation musicale

Camille Saint-Saëns (1835-1921)Le Carnaval des animaux (1886) III. Hémiones
Güher et Süher Pekinel, pianos
Teldec 2292-46155-2

Camille Saint-Saëns (1835-1921)Le Carnaval des animaux (1886) XI. Pianistes
Güher et Süher Pekinel (pianos), Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marek Janowski
Teldec 2292-46155-2

Camille Saint-Saëns (1835-1921)Le Carnaval des animaux (1886) XII. Fossiles Güher et Süher Pekinel (pianos), Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marek Janowski
Teldec 2292-46155-2

Camille Saint-Saëns (1835-1921)Le Carnaval des animaux (1886) IV. Tortues Güher et Süher Pekinel (pianos), Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Marek Janowski
Teldec 2292-46155-2

Maurice Ravel (1875-1937)Alyssa (1903, cantate pour le Prix de Rome) Sc1. Air de Braïzyl "Elfes légers, Elfes errants" (livret de Marguerite Coiffier)
Yann Beuron (ténor), Orchestre du Capitole de Toulouse, direction Michel Plasson
EMI 5570322

Gustave Charpentier (1860-1956)Louise (1888-93, création en 1900) Acte II. Tableau 2. L'Atelier. Irma, les ouvrières "La la la la"
Christiane Gaudel (Irma), Choeur Felix Raugel, Orchestre sous la direction d'Eugène Bigot
Nimbus NI 7829

Ludwig van Beethoven (1770-1827)Symphonie n°5 en ut mineur op 67 (1805-1807) III. Allegro
Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction John Eliot Gardiner
Archiv Produktion 439900-2

Paul Dukas (1865-1935)L'Apprenti Sorcier (1897)
Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Armin Jordan
Erato 0190295953539/7

Théodore Dubois (1837-1924)Le Paradis perdu, drame oratorio (1878) (livret d'Edouard Blau) 1ère partie. Air de Satan "Qu'entends-je?"
Alain Buet (Satan), Les solistes des Siècles, direction Geoffroy Jourdain
Aparte AP030

Théodore Dubois (1837-1924)Le Paradis perdu, drame oratorio (1878) (livret d'Edouard Blau) 3ème partie. Choeur des Séraphins "Ah de la terre vient un long cri de douleur" Alain Buet (Satan), Les solistes des Siècles, direction Geoffroy Jourdain
Aparte AP030

Théodore Dubois (1837-1924)Le Paradis perdu, drame oratorio (1878) (livret d'Edouard Blau) 1ère partie. Choeur des Rebelles "Sans pitié, sans trêve" Les Cris de Paris, Les solistes des Siècles, direction Geoffroy Jourdain
Aparte AP030

Théodore Dubois (1837-1924)Le Paradis perdu, drame oratorio (1878) (livret d'Edouard Blau) 2e partie. Choeur des Damnés "Flammes toujours vivantes" Les Cris de Paris, Les solistes des Siècles, direction Geoffroy Jourdain
Aparte AP030

Gioacchino Rossini (1792-1868)Le Barbier de Séville (1816) Acte I. Air de Rosine "Una voce poco fa"
Maria Callas (soprano), Philharmonia Orchestra, direction Tullio Serafin
Warner Classics 0825646340132

L'équipe de l'émission :