Musicopolis
Magazine
Lundi 1 juin 2020
25 min

La création de Carmen de Bizet vue par la presse

On lit souvent que si Bizet est mort à 36 ans, trois mois seulement après la création de Carmen à l'Opéra-Comique en 1875, c'est parce qu'il avait très mal vécu les mauvaises critiques de son opéra. La plume des critiques était-elle si acérée ? Bizet était-il si fragile qu'on le dit ?

La création de Carmen de Bizet vue par la presse
Carmen en cigarière. Costume de Marcel Multzer (1866-1937), © Getty

Un kiosque à Paris en mars 1875

Mars 1875 est un jalon important de l'histoire de la musique française, et de l'histoire de l'opéra : c'est la création de l'opéra français le plus représenté aujourd'hui dans le monde Carmen de Bizet. Musicopolis vous propose aujourd'hui une revue de presse. La lecture des journaux parisiens de mars 1875 comme si vous y étiez ! Essayons de comprendre comment la presse a reçu Carmen.

Un sujet "rude" au "dénouement bien sombre"

La plupart des articles qui paraissent au lendemain du 3 mars 1875 à l'occasion de la première de Carmen insistent d'abord, comme c'est toujours le cas en France, sur le livret. On cite et on analyse d'abord le travail du librettiste : ici le tandem Meilhac et Halévy, auteur par ailleurs de nombreuses pièces, dont La Boule qui fête sa centième représentation le soir de la création de Carmen, et dont de nombreux ouvrages d'Offenbach comme la Grande Duchesse de Gerolstein ou La vie parisienne. Ici, ils se sont inspirés de Prosper Mérimée. 

"Non que sa partition soit un chef-d'oeuvre, car il ne faut rien exagérer ; mais c'est une oeuvre des plus honorables, des plus distinguées à tous les points de vue, et qui contient des pages vraiment charmantes."

Jugement d'Emile Cardon dans La Presse : "Ce drame, sombre et brutal, n'est certes point fait pour l'Opéra-Comique, malgré tout le parti que les auteurs ont pu tirer des détails pittoresques de la mise en scène, surtout dans les deux premiers actes." Emile Abraham dans Le Petit Journal est un peu plus nuancé : "La pièce conduite avec adresse, ne manque pas d'intérêt, bien que le sujet soit un peu rude et le dénouement bien sombre pour une scène où, le plus souvent, on chante au baisser du rideau les douceurs de l'hyménée…" 

Costume de Carmen pour l'acte II dessiné par Marcel Multzer (1866-1937)
Costume de Carmen pour l'acte II dessiné par Marcel Multzer (1866-1937), © Getty

"Une musique toujours accessible et souvent même aimable" Le Ménestrel

Arthur Pougin, dans Le Ménestrel, comme la plupart des critiques, a beaucoup apprécié la chanson du toréador, "traitée avec beaucoup d'art", et "le refrain en choeur, d'une qualité vocale excellente, (qui) produit le meilleur effet." Le même chroniqueur, après avoir sévèrement critiqué le livret, dont les personnages ne sont pas intéressants, et certains d'un caractère par trop scabreux pour la scène Favart, en vient à la musique. "M. Bizet, qui jusqu'ici s'était montré l'un des plus farouches intransigeants de notre jeune école wagnérienne, s'est singulièrement assoupli. M. Bizet, qui affichait un dédain absolu pour le genre de l'opéra comique est venu à résipiscence ; il a écrit une musique très claire et très compréhensible, parfois tendre et mélancolique, parfois pleine d'entrain et de gaieté, toujours accessible et souvent même aimable. Non que sa partition soit un chef-d'oeuvre, car il ne faut rien exagérer ; mais c'est une oeuvre des plus honorables, des plus distinguées à tous les points de vue, et qui contient des pages vraiment charmantes."

Programmation musicale 

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Prélude de l'Acte I
Orchestre Philharmonique de Strasbourg, direction Alain Lombard
Erato 2292-45573-2

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte I. Choeur des gamins "Avec la garde montante"
Choeur d'enfants de Saint Maurice, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, direction Alain Lombard
Erato 2292-45573-2

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte I. Choeur des cigarières
Choeur Les Eléments, Orchestre du Théâtre National du Capitole de Toulouse, direction Michel Plasson
EMI 5574342

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte I. Air de Carmen et choeur "L'amour est un oiseau rebelle"
Magdalena Kozena, Carmen, Choeur de l'opéra d'état et Orchestre Philharmonique de Berlin, direction SImon Rattle
EMI 4 40285 2

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte II. Air de Don José "La fleur que tu m'avais jetée"
Nicolai Gedda, Don José, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Herbert von Karajan
Andante AN3100

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte II. Air d'Escamillo "Votre toast je peux vous le rendre"
Michel Dens, Escamillo, Choeur et Orchestre de l'Opéra- Comique, direction André Cluytens
Naxos 8.110238-39

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte II. Quintette "Nous avons en tête une affaire"
Jean-Christophe Benoit, Le Dancaïre, Victoria de Los Angeles, Carmen, Denise Monteil, Frasquita, Monique Linval, Mercédès, Michel Hamel, Remendado, Orchestre National de la RDF, direction Sir Thomas Beecham
EMI 5562142

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte III. Trio des cartes "Trions, mêlons, coupons"
Maria Callas, Carmen, Nadine Sautereau, Frasquita, Jane Berbié, Mercédès, Orchestre du Théâtre National de l'Opéra de Paris, direction Georges Prêtre
Warner Classics 0825646341108

Georges Bizet (1838-1875)
Carmen (1875) Acte IV. Duo Don José Carmen "Tu ne m'aimes donc plus"
Angela Georghiu, Carmen, Roberto Alagna, Don José, Orchestre du Théâtre National du Capitole de Toulouse, direction Michel Plasson
EMI 5574342

L'équipe de l'émission :