Musicopolis
Magazine
Lundi 24 août 2020
25 min

Joseph Canteloube, Chants d'Auvergne

“ Faites comme moi mon vieux ! Chantez votre pays, votre terre !”. C'est ainsi que Déodat de Séverac enjoint à son ami Joseph Canteloube de puiser son inspiration au sein de la nature. Dans ses Chants d'Auvergne, le compositeur exprime son amour de l'Auvergne, du Quercy et de sa musique populaire.

Joseph Canteloube, Chants d'Auvergne
Chaîne des Puys, en Auvergne, gravure sur bois publiée en 1897, © Getty / Zu_09

La terre d'Auvergne et les chants paysans, sources d'inspiration

Né en 1879 en Ardèche d’un père auvergnat et d’une mère cévenole, Joseph Canteloube de Malaret découvre au cours de longues marches à travers les villages montagnards de son enfance, en compagnie de son père, les chants des vieux et des vieilles, des pâtres et des bergères aux pâturages, des moissonneurs et des laboureurs au travail. Joseph Canteloube, qui a appris le piano avec une disciple de Chopin, rencontre à la Schola Cantorum Vincent d’Indy. Le compositeur lui transmet un enseignement rigoureux qui repose sur l’étude de la musique des compositeurs passés. Le jeune musicien partage avec son maître une farouche indépendance : indifférent aux doctrines et aux modes nouvelles, il aime sa terre et son pays d'un véritable amour.

Je me jurai à moi-même d’en répandre la connaissance, en les mettant en valeur dans leur cadre, en les entourant de toute la poésie naturelle possible, et non pas d’une vulgaire rhétorique d’accompagnement.

Les Chants d'Auvergne, des mélodies populaires au poème symphonique

La première pierre des Chants d’Auvergne est posée en 1923 : « janvier, avril : Chants d’Auvergne n°1, ‘’Baylero’’, écrit dans le train allant à Montauban. » Attiré non pas par le folklore, mais par la beauté des chants, il entoure ces mélodies de musique afin d’éveiller le souvenir de l’instant fugace, celui d'une rencontre avec une bergère ou un paysan. Il en donne une interprétation toute personnelle et, à la manière de Béla Bartók ou Manuel de Falla, en tire une musique originale, en occitan aurillacois, ou langue d’oc. Les pièces évoquent l’immensité du paysage, les massifs montagneux et ses prairies, et le Quercy où l’eau disparaît dans les causses pour laisser place aux sols couverts de chênes et de pelouses sèches...

Publiée en 1951, son Anthologie des Chants Populaires Français s’attache cette fois à la plus fidèle transcription de chants, sans harmonisation, et constitue une œuvre de référence pour les musiciens de la région et d’ailleurs. C’est l’amorce d’une entreprise qu’il étend à toute la France et qu’il poursuivra toute sa vie, créant un langage musical très personnel, d’une grande richesse harmonique, créant de véritables poèmes symphoniques. Hélène Pierrakos évoque une esthétique paysagiste, à mi-chemin entre l’impressionnisme d’un Debussy et les grandes fresques lyriques et paysannes d’un Vincent d’Indy.

Programmation musicale

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 2ème série (1924), La pastrouletta è lou chibaliè (La bergère et le cavalier)
Dawn Upshaw, soprano, Orchestre de l'Opéra National de Lyon, direction Kent Nagano
ERATO 0630-17577-2

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série (1924), Ound onoren garda (Où irons-nous garder ?)
Dawn Upshaw, soprano, Orchestre de l'Opéra National de Lyon, direction Kent Nagano
ERATO 0630-17577-2

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série (1930), Chut Chut
Netenia Davrath, soprano, Orchestre dirigé par Pierre de la Roche
VANGUARD CLASSICS 08800272

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 2ème série (1923), L'Antouèno (L'Antoine)
Kiri Te Kanawa, soprano, Orchestre de Chambre anglais, direction Jeffrey Tate
DECCA 410 004-2

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série (1923), L'aïo de rotso (L'eau de source)
Véronique Gens, soprano, Orchestre National de Lille, direction Jean-Claude Casadesus
NAXOS 8.557491

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série (1923), Baïlero
Anna Moffo, soprano, American Symphony Orchestra, direction Leopold Stokowski
RCA 88875032232/8

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 3ème série (1927), Berzairola (Berceuse)
Anna Moffo, soprano, American Symphony Orchestra, direction Leopold Stokowski
RCA 88875032232/8

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série (1924), Ound onoren garda (Où irons-nous garder ?)
Dawn Upshaw, soprano, Orchestre de l'Opéra National de Lyon, direction Kent Nagano
ERATO

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 1ère série, La bergère aux champs
Lucie Dolène, chant, Joseph Canteloube, piano
DUCRETET THOMSON LPG 8 220 (33T)

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d'Auvergne, 3ème série (1927), Malourous qu'o uno fenno (Malheureux qui a une femme)
Anna Moffo, soprano, American Symphony Orchestra, direction Leopold Stokowski
RCA 88875032232/8

L'équipe de l'émission :