Musicopolis
Magazine
Vendredi 21 mai 2021
25 min

Johanna Kinkel, compositrice dans la tourmente révolutionnaire

Dans le courant de sa vie, Johanna Kinkel a été confrontée à bien des révolutions, politiques ou privées. Compositrice engagée à la jeunesse exemplaire, elle traversa plusieurs temps troublés et se forgea une image inhabituelle dans la doxa d'alors sur la condition féminine.

Johanna Kinkel, compositrice dans la tourmente révolutionnaire
Johanna Kinkel (détail), © peintre inconnu / Domaine Public

Une vie pleine de révolutions

Directrice à 19 ans de la Société Chorale de Cologne, où elle fait jouer ses propres compositions, Johanna Kinkel échappe à l'influence parentale par son second mariage (le 1er fut un fiasco). Mais son couple avec Gottfried Kinkel devra affronter la pression sociale (religion, politique, statut de divorcée). Elle co-fonde un journal "contre les philistins", se plaçant dans l'esthétique Vormärz. Après la révolution de 1848 et l'emprisonnement de Kinkel, elle fomentera son évasion et fuiront en Angleterre. Là, elle y montre également des talents de musicologue. Sa mort mystérieuse en 1858 (accident, suicide ?) ne fait que confirmer l'énigme que fut Kinkel.

Programmation musicale

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 7 (pub en 1838) VI. Die Zigeuner
Claudia Taha (soprano), Heidi Kommerell (piano)
Bayer BR100248

Ludwig van Beethoven (1770-1827)Sonate n°25 en sol majeur op 79 (1809) I. Presto alla tedesca
Ronald Brautigam, piano Paul McNulty d'après Conrad Graf, 1819
Bis BIS-SACD-1573

Johann Sebastian Bach (1685-1750)Cantate BWV 89 "Was soll ich aus dir machen Ephraim" (1723) Choral. "Mir mangelt zwar sehr viel"
Bach Collegium Stuttgart, Gachinger Kantorei, direction Helmut Rilling
Hanssler Classics 98818

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 10 (pub en 1839) VI. Der Müllerin Nachbar (Adalbert von Chamisso)
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Fanny Hensel (1805-1847)Oratorium nach den Bildern den Bibel (1831) Choeur "Wehe, weh, es ist geschehn"
Choeur et Orchestre Philharmonique de Stuttgart, direction Helmut Wolf
Carus 83468

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 7 (pub en 1838) III. Vorüberfahrt (Johanna Kinkel)
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Johanna Kinkel (1810-1858)Trinklied pour deux ténors, baryton-basse, basse et piano (1838) Chanson à boire (Johanna Kinkel)
Jan Kobow, Michael Connaire (ténors), Ralf Grobe (baryton-basse), Andreas Pruys (basse), Cord Garben (piano)
CPO 777 595-2/1

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 19 (pub en 1848) IV. Beduinenromanze (Gottfried Kinkel)
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 17 (pub en 1847) I. Blaue Augen
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Johanna Kinkel (1810-1858)Demoratenlied (1848) (Gottfried Kinkel ?)
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 19 (pub en 1848) VI. Thurm und Fluth (Gottfried Kinkel)
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

Johanna Kinkel (1810-1858)Six Lieder op 6 (pub en 1839) III. Die Geister haben's vernommen (Heinrich Heine) "Les ombres l'ont entendu"
Ingrid Schmithüsen (soprano), Thomas Palm (piano Erard, v. 1839)
CPO 777 140-2

L'équipe de l'émission :