Musicopolis
Magazine
Lundi 6 avril 2020
25 min

1874 à Vienne : Création de l'opérette « la Chauve-Souris » de Johann Strauss fils

Dès le début de l'Ouverture en fanfare, les Viennois savent qu'ils vont aimer cette nouvelle oeuvre. Ils reconnaissent bien là les qualités de celui qui les fait danser et pâmer depuis 30 ans déjà : Johann Strauss fils. Et puis ce titre est bien intrigant...

1874 à Vienne :  Création de l'opérette « la Chauve-Souris » de Johann Strauss fils
La Chauve Souris Johann Strauss Fils - Musicopolis, © Getty

Bonus Web Spécial Pâques 2020 

A quoi pouvait bien penser le chat de Johann Strauss Fils ? C'est ce que vous propose de découvrir Anne-Charlotte Rémond dans cette fiction diffusée pour la première fois sur France Musique le 5 août 2007. 

  • Réalisation : Claire Levasseur et Chantal Barquissau
Chat - Etude (1817). Abraham Cooper (1787-1868)
Chat - Etude (1817). Abraham Cooper (1787-1868), © Getty

Une satire de la bourgeoisie

La Chauve-Souris, Die Fledermaus, est créée le 5 avril 1874 au Théâtre an der Wien. C'est la 3ème opérette de Johann Strauss, et pour la première fois, il a un excellent livret. La pièce d'origine est française, due à Meilhac et Halévy, les librettistes favoris d'Offenbach. Les situations ont été modifiées pour mieux convenir au goût viennois. Néanmoins la pièce reste une satire de la bourgeoisie récemment enrichie. L'oeuvre a un grand succès dès sa première saison. Pour Strauss c'est le début d'une longue série, qui va consacrer ce nouveau genre de l'opérette à valses, qui séduit autant par sa facture raffinée que par son entrain et son dynamisme qui font oublier la crise pour un moment : celle d'aujourd'hui comme celle de 1874…

A chaque scène de la Chauve-Souris, on a l'impression d'entendre un tube de la musique de Strauss, les polkas, galops, valses, solos et ensembles de l'esprit le plus vif se succèdent. Avec parfois quelques moments de répit tendre. Le compositeur aime ses personnages ! 

Eloge de la fête

L'action est lancée grâce au personnage d'Adèle, soubrette dans la maison Eisenstein (et donc soprano léger). Elle reçoit une lettre de sa soeur qui l'invite à un bal masqué, ce soir même, chez le Prince Orlofski. Qu'elle fasse en sorte d'obtenir sa soirée, de sa patronne Rosalinde. Nous allons bientôt faire connaissance avec les autres personnages : Rosalinde, la patronne donc (soprano lyrique), son époux Gabriel Eisenstein, rentier, ténor ou baryton martin, et Blind son avocat. Eisenstein n'est pas content que Blind n'ait pas réussi à lui éviter la prison pour avoir giflé et traité d'âne un magistrat ! Il devra se constituer prisonnier le soir même. Diversion avec l'entrée de son ami Falke, qui vient l'inviter à un bal chez le prince Orlofski (tiens, tiens !). Là, il trouvera le souper, de jolies danseuses, et il pourra prendre du bon temps avant d'aller s'enfermer en prison il rira et chantera sans contrainte !

Programmation musicale

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Ouverture
Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Jacques Offenbach (1819-1880)
Orphée aux Enfers (1858) Acte IV. Cancan
Orchestre Symphonique de Berlin, direction Robert Stolz
Acanta 40.22912

Johann Strauss fils (1825-1899)
Indigo und die vierzig Räuber "Indigo et les quarante voleurs" (1871) Air "Ein lust'ger Rath zu sein"
Wolfgang Anheisser, baryton

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte I. Air d'Adèle "Hahahahal Ja!"
Lucia Popp, Adèle, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte I. Duo de Falke et Eisenstein "Komm mit mir zum Souper"
Bernd Weikl, Falke, Hermann Prey, Eisenstein, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte I. Trio Rosalinde, Eisenstein, Adèle "So muss allein ich bleiben"
Julia Varady, Rosalinde, Lucia Popp, Adèle, Hermann Prey, Eisenstein, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte I. Finale Rosalinde, Alfred "Trinke Liebchen"
Julia Varady, Rosalinde, René Kollo, Alfred, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte II. Air d'Adèle "Mein Herr Marquis"
Lucia Popp, Adèle, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte II. Csardas de Rosalinde "Klänge der Heimat"
Julia Varady, Rosalinde, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte II. Finale Air de Falke "Brüderlein, und Schwesterlein"
Bernd Weikl, Falke, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

Johann Strauss fils (1825-1899)
La Chauve-Souris (1874) Acte III. Finale Ensemble
Julia Varady, Rosalinde, Hermann Prey, Eisenstein, Lucia Popp, Adèle, Bernd Weikl, Falke, René Kollo, Alfred, Orchestre d'état de Bavière, direction Carlos Kleiber
DGG 415646-2

L'équipe de l'émission :