Musicopolis
Magazine
Jeudi 28 octobre 2021
25 min

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, un Occitan à Paris

Dans cet épisode de Musicopolis, Anne-Charlotte Rémond retrace la trajectoire du compositeur occitan venu chercher la gloire à Paris : Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville.

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, un Occitan à Paris
Portrait au pastel de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville datant de 1746 ou 47 par Maurice Quentin de Latour (1704-1788)., © Getty / Sepia Times/Universal Images Group via Getty Images

Du Languedoc à Versailles

Si le nom de Mondonville est un peu oublié aujourd'hui, il a été en revanche tout à fait célèbre durant la plus grande partie du 18e siècle. Si Mondonville est languedocien  de naissance une précision souvent mentionnée pour rappeler que c’est un musicien qui fait honneur à sa région), sa famille est néanmoins originaire de Bordeaux, en Aquitaine. C'est de là que son père est venu à Narbonne en 1704, comme "musicien" à l'église Saint Just. Musiciens signifie ici instrumentiste sous la direction d'un maître de musique, qui s'occupe également  de diriger la maîtrise. C'est donc avec son père que le petit Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, né en 1711, fait son apprentissage musical. Vers l'âge de 20 ans, Mondonville est devenu, sous la direction de son père, un habile violoniste. Nul doute qu'il a également travaillé les disciplines d'écriture musicale, puisqu’en 1733, étant monté à Paris, il publie son opus 1, un livre de Sonates pour le violon, et l'année suivante son opus 2 des Sonates en trio qu'il dédie à son protecteur le marquis de la Bourdonnaye. Après un passage remarqué à Lille où il devient connu pour ses motets, il revient à Paris en 1739. L'année précédente déjà, il a réussi à faire jouer quelques grands motets au Concert Spirituel, et il est engagé comme violoniste de la musique du Roi à la Chambre et à la Chapelle. Il devient ensuite sous-maître de la Chapelle Royale puis en 1748 il devient associé du directeur du Concert Spirituel, qu'il dirigera complètement en 1755…

Programmation musicale

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Psaume 92 Dominus regnavit (1734) I. Dominus regnavit
Les Arts florissants, direction William Christie
Erato 0630-17791-2

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Psaume 126 Nisi Dominus aedificavit (1743) IV. Choeur "Sicut sagittæ"
Purcell Choir, Orfeo Orchestra, direction György Vashegyi
GCD 923508

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Sonate en trio op 2 n°3 en sol majeur (1734) Giga. Allegro
Concerto Rococo, direction et orgue Jean-Patrice Brosse
Pierre Verany PV 798032

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Psaume 92 Dominus regnavit (1734) IV. Elevaverunt flumina
Les Arts florissants, direction William Christie
Erato 0630-17791-2

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Sonate pour clavecin et violon en sol mineur op 3 n°1 (1734) III. Giga allegro
Johannes Pramsholer, violon, Philippe Grisvard, clavecin
Audax ADX13710D

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Psaume 99 Jubilate Deo (1734) II. Introite in conspectu ejus
Catherine Padaut, soprano, Jérôme Corréas, baryton, Ensemble baroque de Limoges, direction Christophe Coin
Astree E8814

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Isbé (1742) Acte II. Air d'Adamas et choeur
Thomas Dolié, baryton, Purcell Choir, Orfeo Orchestra, direction György Vashegyi
Glossa GCD 924001

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Titon et l'Aurore (1752) Ouverture
Le Parnasse Français, direction Louis Castelain
Arcandia CDC035

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Daphnis et Alcimadure (1754) Air de Daphnis (air du pays) "Poulido pastourélo"
Reinoud van Mechelen, haute-contre et direction, A Nocte Temporis
ALPHA753

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Psaume 94 Venite exultemus Domino (1743) Venite adoremus
Carolyn Sampson, soprano, Ex Cathedra, direction Jeffrey Skidmore
Hyperion CDA68035

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
Daphnis et Alcimadure (1754) Air d'Alcimadure  Acte I. Sc 2. "Gazouillats auzelets"
Carolyn Sampson, soprano, Ex Cathedra, direction Jeffrey Skidmore
Hyperion CDA68035

L'équipe de l'émission :