Musicopolis
Magazine
Mardi 27 septembre 2016
28 min

Jean Gilles à Toulouse en 1705 2/5 : Maître de chapelle

Second épisode d'une série dédiée à Jean Gilles à Toulouse et son rôle à la cathédrale Saint-Étienne à partir de 1697. Le métier de maître de chapelle est soumis à de nombreuses obligations et Jean Gilles, suite à son recrutement, devra s'y conformer.

Jean Gilles à Toulouse en 1705 2/5 : Maître de chapelle
"La France de nos jours" - Cathédrale de Toulouse entre 1853 et 1876 par Ch. Mercereau

Aujourd’hui…

..., le 28 décembre 1697, Jean Gilles devient le nouveau maître de chapelle de la cathédrale Saint-Étienne à Toulouse. Il remplace Campra, suite à 3 ans d'échecs à trouver un nouveau maître de chapelle fiable et compétent.

Jean Gilles a fait impression devant l'Assemblée des Etats de novembre 1697. Il y jouait un motet sur le psaume Deus venerunt gentes, commandé par le cardinal de Bonzi, alors président de cette Assemblée. L'évêque de Rieux voulut alors lui proposer la maîtrise de Saint-Étienne de Toulouse et écrivit donc au Chapitre concerné en ce sens.

Le quotidien d'un maître de chapelle d'une cathédrale si importante est bien rempli, et Jean Gilles doit fournir un travail important pour conserver cette place de choix. Il arrive probablement, comme tout jeune maître de musique, avec déjà quelques partitions de messes et de psaumes. Une base qui lui permet d'affronter sans risque à peu près toutes les situations. Son poste le contraint également à gérer tout un personnel musical. Annibal Gantez, maître de choeur en France au 17ème siècle, compare le métier de maître de chapelle à celui de chef de guerre :

"Les plus grand capitaines haranguent les soldats avant que de donner bataille, et le maître de musique doit user de paroles de soie, s'il veut que les chantres fassent merveilles dans l'occasion. Un vrai Général doit être prévoyant tant pour les munitions que pour les vivres de l'Armée, et le maître de chapelle doit voir de loin ce qu'il faudra chanter dans une grande solennité, et faire provision de bons cervelas, andouilles et jambons pour faire mieux boire ses musiciens."

En concert

Ensemble Les passions

Mercredi 5 octobre
Magnificat à la Chapelle Royale (Gilles/Blanchard)
Temple des Carmes de Montauban (82)

Jeudi 6 octobre
Magnificat à la Chapelle Royale (Gilles/Blanchard)
Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse (31)

Plus d'infos : http://www.les-passions.fr/event-category/agenda/

Programmation musicale

John Playford
Nobody's Jig, extrait de Mr Playford's English Dancing Master (1651)
The Witches
Alpha 502

William Byrd (1539-1623)
Deus, venerunt gentes
I Fagiolini, direction Robert Hollingworth
Chandos CHAN 0609

Jean Gilles (1668-1705)
Messe en ré (s.d.) II Gloria - Laudamus te
Vincent Lièvre-Picard, haute-contre, Jean-François Novelli, taille, Alain Buet, basse-taille, Les Elements, Les Passions, direction Jean-Marc Andrieu
Ligia Digital Lidi 0202246-12

Etienne Moulinié (v.1600- après 1669)
O dulce nomen Jesu
Les petits chanteurs de Saint-François de Versailles, direction Yves Atthenot
Jade JACD 020

Jean Gilles (1668-1705)
Messe en ré (s.d.) II Gloria - Quoniam tu solus sanctus
Vincent Lièvre-Picard, haute-contre, Jean-François Novelli, taille, Alain Buet, basse-taille, Les Elements, Les Passions, direction Jean-Marc Andrieu
Ligia Digital Lidi 0202246-12

Henry Du Mont (1610-1684)
Magnificat di Vème Ton
Les petits chanteurs de Saint-François de Versailles, direction Yves Atthenot
Jade JACD 020

Nicolas Formé (1567-1638)
Domine salvum fac regem
Les Pages et les Chantres, les symphonistes, direction Olivier Schneebeli
Alpha 097

Anonyme
Plain-chant propre de la Cathédrale de Paris (17ème siècle) Introït
Les Pages de la Chapelle, direction Marcel Pérès
Harmonia Mundi HMC 901480

Anonyme
Plain-chant propre de la Cathédrale de Paris (17ème siècle) Motet au Saint-Sacrement - Salutaris Hostias
Ensemble Organum, direction Marcel Pérès
Harmonia Mundi HMC 901480

Jean Gilles (1668-1705)
Grand motet Laudate nomen Domini I. Prélude
Jean-François Novelli, taille, Les Festes d'Orphée, direction Guy Laurent
K617193

Pour aller plus loin

Bibliographie

  • Michel Prada, Un maître de musique en Provence et en Languedoc, Jean Gilles, L'homme et l'oeuvre, Société de Musicologie de Languedoc, Béziers, 1986
  • Jean Duron, "Les Messes en musique de Louis Grénon : un regard sur le métier de maître de chapelle" in Louis Grénon, Un musicien d'Eglise au XVIIIe siècle, sous la direction de Bernard Dompnier, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2005
  • Roberte Machard, "Les musiciens de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse (1682-1790)". In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 86, N°118, 1974. pp. 297-320
  • Norbert Dufourcq, "Les chapelles de musique de Saint-Sernin et Saint-Etienne de Toulouse dans le dernier quart du XVIIe siecle" , in Revue de Musicologie, T. 39, No. 115 (Jul., 1957), pp. 36-55
  • Lionel de la Laurencie, "Notes sur la jeunesse d'André Campra" in Sammelbände der Internationalen Musikgesellschaft, 10. Jahrg., H. 2. (Jan. - Mar., 1909), pp. 159-258
  • Norbert Dufourcq, "Documents sur les Corporations de Maitres Faiseurs de Cordes a Toulouse à la fin du XVIIe s" in : Revue de Musicologie, T. 41, No. 117 (Jul., 1958), pp. 88-95

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :